actualités brèves

Arrêté par le GIGN pour treize infractions en trois jours

Au petit matin du mardi 31 mars, les gendarmes du Psig (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) d’Auxerre arrêtent un homme à bord d’une grosse cylindrée, sur la commune d’Appoigny.

Le conducteur donne une fausse identité et alors qu’il fait mine de chercher son permis de conduire, il prend la fuite. Surpris, les gendarmes préfèrent ne pas le poursuivre au vu de la puissance de son véhicule : une Mercedes AMG C-63 de 476 chevaux. Mais ce n’est que partie remise.

Son bolide est tout de suite inscrit au fichier des véhicules recherchés.

Le lendemain, mercredi 1er avril, les forces de l’ordre retrouvent sa trace sur Auxerre. Le véhicule s’engage dans la rue de Paris, mais, à la
vue des gendarmes, le chauffard préfère reculer et repartir à vive allure et à contresens, rue du Grand-Caire. Il manque alors de renverser un gendarme qui déposera plainte.

INTERDIT DE SEJOUR DANS L’YONNE

Reconnu formellement par les militaires, le conducteur, connu des services, est inscrit au fichier des personnes recherchées. Pour la petite histoire, sa liberté conditionnelle avait pris fin en septembre 2019 et il avait interdiction de séjour dans l’Yonne.

Toutes les unités de groupement déployées ainsi que la cellule départementale d’observation et de surveillance (CDOS).

Grâce à la géolocalisation de son véhicule autorisée par le parquet d’Auxerre, le conducteur est interpellé, jeudi 2 avril vers 6h20 du matin à Saint-Florentin. Après une nouvelle nuit à parcourir les routes de l’Yonne avec des pointes enregistrées à 250 km/h sur certaines routes départementales, il est arrêté par les hommes de l’antenne GIGN de Dijon, sollicités par le commandant de compagnie d’Auxerre qui avait également fait appel à leur hélicoptère. Il a ensuite été placé en garde à vue 36 heures avant d’être présenté devant le tribunal judiciaire, ce vendredi 3 avril.

Les réquisitions

Jugé en comparution immédiate, le prévenu, âgé de 29 ans, comparaissait pour treize chefs de prévention au total (refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui, usurpation d’identité, transport, acquisition, détention, cession de produits stupéfiants…), dans la majeure partie des cas en récidive. De plus, les gendarmes ont retrouvé dans sa voiture quelques grammes d’héroïne et 30 grammes de cocaïne.

Tentative d’évasion

Le tribunal a ordonné le maintien en détention du prévenu qui ne laissait pas apparaître des garanties suffisantes pour se présenter à la justice à la date du renvoi, le 20 avril prochain.

D’ailleurs, alors que l’escorte le ramenait à la maison d’arrêt d’Auxerre à l’issue de l’audience, le prévenu a tenté de s’évader. A la sortie du tribunal, il a essayé de fausser compagnie aux surveillants. Malgré ses menottes il a tenté d’escalader une grille. En vain. Il a donc été reconduit en garde à vue, pour tentative d’évasion.

SOURCE : L’YONNE REPUBLICAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *