sur

Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d’innocence de gendarmes

Assa Traore, sister of Adama Traore, a 24-year-old black Frenchman who died in a 2016 police operation, poses during an interview with Reuters in Beaumont-sur-Oise, near Paris, June 7, 2020. Picture taken June 7, 2020. REUTERS/Lucien Libert

La soeur d’Adama Traoré devrait verser 4 000 euros aux militaires qu’elle avait accusés sur Facebook d’avoir « tué » le jeune homme, révèle « Marianne ».

Assa Traoré vient de perdre son bras de fer judiciaire. La soeur d’Adama Traoré, jeune homme de 24 ans décédé en marge de son interpellation dans le Val-d’Oise en juillet 2016, a été condamnée le 26 février dernier par la cour d’appel pour atteinte а la présomption d’innocence а l’endroit de trois gendarmes qui avaient pris part а cette interpellation, révèlent nos confrères de Marianne, mardi 2 février 2021.

Les militaires avaient saisi la justice en décembre 2019 а la suite de cinq posts publiés entre septembre et novembre 2019 sur le compte Facebook « La vérité pour Adama ». Si la justice n’avait pas tranché en faveur des gendarmes en première instance, la cour d’appel a considéré que deux des cinq publications portaient bel et bien atteinte а la présomption d’innocence. Dans le premier message litigieux, Assa Traoré » assure que son frère a été « laissé pour mort ». Dans le deuxième, la jeune femme de 34 ans affirme qu’é a été « tué » par les gendarmes. Un dernier post dans lequel elle donne l’identité des trois militaires.

SOURCE : MARIANNE/LE POINT
Crédit photo : ASSA TRAORE/ Paris Match

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

À bord de son tracteur et ivre, un Berrichon tente de semer la gendarmerie

Le premier prix littéraire de la Gendarmerie nationale