actualités brèves

Avis de vacance d’un emploi de journaliste au SIRPA

C’est l’annonce qui vient de paraitre le dimanche 23 février au journal officiel sous le numéro JORF n°0046 du 23 février 2020
texte n° 53. Et l’annonce de préciser les modalités et conditions du poste à pourvoir au sein du SIRPA Gendarmerie.

Un poste de journaliste reporter d’images (rédacteur reporter) est vacant au sein du bureau des publications, service d’information et de relations publiques des armées (SIRPA) gendarmerie, de la direction générale de la gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux (92).

Ce poste est ouvert aux candidats disposant d’un niveau minimum de formation BAC + 4 ou 5 dans le domaine du journalisme, prioritairement en presse écrite. Une option web ou audiovisuelle serait un plus, ainsi qu’une expérience professionnelle en matière de presse écrite.

Intérêt du poste et missions

Le titulaire du poste est directement placé sous l’autorité du chef de la section des publications. Il aura pour missions principales de produire des articles et des reportages pour le bimestriel Gend’Info mais également, au quotidien, pour le site web d’information et d’actualités www.gendinfo.fr.

A ce titre, le titulaire du poste dispose, à l’instar des autres reporters de la rédaction, d’une grande autonomie dans l’organisation de son service. Force de proposition, il soumet ses idées d’articles au rédacteur en chef puis mène son reportage de bout en bout, en collaboration le cas échéant avec l’équipe des photographes et des infographistes.

Il est amené à effectuer des missions sur le terrain, au contact des personnels de la gendarmerie mais également des partenaires de l’institution (magistrats, élus, etc), pour suivre leur activité et mettre en valeur leurs actions. Il passe plusieurs jours par mois en reportage, en France métropolitaine voire en outre-mer.

Il peut être projeté, en urgence et en situation dégradée, au cœur de missions opérationnelles sur le territoire métropolitain, en outre-mer ou sur des théâtres d’opérations extérieures (étranger), afin de couvrir des opérations de maintien de l’ordre, des catastrophes naturelles ou industrielles par exemple.

Les reportages peuvent se dérouler dans des conditions matérielles et de confort rustiques, avec de possibles allongements d’horaires en fonction des exigences locales de la mission.

Lire la suite en cliquant sur ce lien : Legifrance.gouv.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *