dans

De faux employés d’ERDF et de faux policiers ciblent les personnes âgées à leur domicile

La gendarmerie de la Gironde appelle à la vigilance face à la recrudescence de vols avec usage de fausse qualité qui se développe depuis quelques jours dans le département.

Le mode opératoire des malfaiteurs est simple : un premier individu se présente au domicile, souvent d’une personne âgée, en se présentant comme soi-disant « un employé d’ERDF mandaté pour effectuer des vérifications sur l’installation électrique ».

Une fois entré, deux autres individus se présentent quelques minutes plus tard, affirmant être des policiers venus interpeller un délinquant se faisant passer pour un employé ERDF pour voler les économies de personnes vulnérables.

Deux faux policiers appréhendent le faux agent d’ERDF

Ils appréhendent le faux employé, sans entrave, et demandent alors à la victime paniquée de vérifier et leur montrer si ses économies sont toujours en place.

Lorsque la personne revient avec ses biens, les malfaiteurs s’en saisissent vivement avant de s’enfuir en courant hors du domicile de la victime.

« Cette équipe, précise la gendarmerie, se présente vêtue d’effets pouvant passer pour des attributs « officiels » : tenue bleue pour le faux employé ERDF, casquette bleu marine, un brassard « Police » et un écusson métallique dans une pochette cuir pour les faux policiers. Tous portent des masques chirurgicaux. Aucun n’est armé et ils n’exercent pas de violence. »

La gendarmerie de la Gironde recommande : « ne laissez pas entrer d’employés de prestataires si vous n’avez pas été prévenu officiellement par un courrier papier ou électronique. Dans tous les cas, aucun gendarme ou policier ne vous demandera jamais à voir vos biens précieux ou vos économies. En cas de doute, n’hésitez pas, composez le 17. »

SOURCE : Le Républicain

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

L’organisateur de “runs sauvages” autour de Toulouse voulait devenir gendarme

Trois jeunes condamnés pour avoir frappé un gendarme en civil