sur

Excédent de chargement sur l’A9 : le conducteur de cette camionnette a vraiment dépassé les bornes

Les gendarmes de l’Hérault ont intercepté un utilitaire sur l’A9. Le chargement du véhicule leur a tapé dans l’oeil, et pour cause : le toit était jonché d’un impressionnant méli-mélo d’encombrants. La camionnette a terminé son trajet… sur la dépanneuse.

C’est une « prise » que les gendarmes de l’Hérault ne sont pas prêts d’oublier. Ils ont d’ailleurs immortalisé l’instant par une photo et un post Facebook publié dimanche 28 aout 2022.

On croirait presqu’à un photomontage tant le chargement de cet utilitaire intercepté sur l’A9 en Occitanie laisse perplexe.

Une montagne d’objets en tous genres

Mais de blague il n’en était pourtant pas question pour cet automobiliste dont on imagine qu’il avait mis beaucoup de temps à préparer son chargement sur le toit de son véhicule.

Un impressionnant méli-mélo d’objets en tous genres retenus par un simple filet. Pêle-mêle : une échelle, des pneus, des vélos, un évier, des bâches…

Le volume de ce filet d’encombrants semble au moins aussi important que celui de la camionnette. En tout état de cause le chargement dépassait le PTAC (Poids total autorisé en charge) du véhicule.

« Malgré l’excellente pêche que notre délinquant de la route semblait avoir effectuée ce jour-là, nos gendarmes du peloton d’autoroute de l’A9 ont été obligés de sévir… », s’amusent les gendarmes de l’Hérault.

 Le conducteur a été verbalisé pour surcharge de véhicule. L’utilitaire – à l’allure de montgolfière – a été immobilisé et a terminé son trajet sur le plateau de la dépanneuse. 

PTAC : quelles sont les règles ?

Dans leur message sur Facebook, les gendarmes de l’Hérault profitent de cet épisode pour rappeler les règles qui s’appliquent en matière de chargement sur la route.

Chaque véhicule est soumis à une « limite de masse techniquement admissible ». Ce poids – qui intègre celui du véhicule et celui du chargement – ne peut être franchi sous peine de sanction et surtout de danger en terme de conduite. En cas du dépassement du PTAC, les normes de sécurité mises en place par le constructeur de la voiture ne sont plus garanties.

Il s’agit évidemment d’une limite à connaitre dès que l’on souhaite tracter une remorque, une caravane ou transporter des objets lourds et encombrants.

Le PTAC est déterminé par le constructeur et est inscrit sur la carte grise.

Source Gendarmerie de l’Hérault

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Deux parents interpellés lors d’un rodéo avec leurs enfants

Gendarmes renversés dans la Creuse : le parquet ouvre une information judiciaire, l’escroc britannique toujours en fuite