dans

Farouk, chien de gendarmerie, médaillé de la Défense nationale

Spécialisé dans la recherche de stupéfiants et de billets, Farouck, l’épagneul anglais de l’équipe cynophile rattaché au Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de la Meuse, à Commercy, vient d’être médaillé pour neuf ans de bons et loyaux services.

Lorsque l’adjudante Mélanie G. a découvert Farouck pour la première fois le 11 janvier 2012, autant le dire tout de suite, ça n’a pas été le coup de foudre : « J’avais demandé un malinois », se souvient la gendarme de l’équipe cynophile de la Meuse rattachée au PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) de Commercy.

Quatorze semaines de stage de formation au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG) à Gramat, dans le Lot, allaient faire céder les réticences du début et faire naître un binôme maître-chien complice et efficace pendant neuf ans.

Durant ces années au service de la gendarmerie de la Meuse, le flair de Farouck a donné lieu à « d’exceptionnels résultats » qui lui ont valu, à proximité de son placement à la retraite mi-mars, de recevoir des mains du colonel Mark Evans, commandant le groupement de gendarmerie de la Meuse, la médaille de la Défense nationale « échelon bronze ».

SOURCE : L’EST REPUBLICAIN

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Ardennes: les gendarmes mettent fin à un business autour de mariages blancs

Avec le confinement, les livraisons de drogue à domicile se développent à Grenoble