dans

Tour de France: La gendarmerie lance un appel à témoin

PARIS (Reuters) – La gendarmerie du Finistère a lancé un appel à témoin après la chute samedi du peloton du Tour de France provoquée par une pancarte brandie par une spectatrice.

La gendarmerie a indiqué qu’une enquête judiciaire pour “blessures involontaires” avait été ouverte suite à l’accident survenu lors de la première étape bretonne du Tour, étape remportée par le Français Julian Alaphilippe.

“Une enquête judiciaire est ouverte pour “blessures involontaires avec incapacité n’excédant pas 3 mois par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence”, a fait savoir la gendarmerie du Finistère sur Twitter.

Les gendarmes ont indiqué que la spectatrice avait quitté les lieux de l’accident avant l’arrivée des enquêteurs.

Les organisateurs du Tour, Amaury Sport Organisation, ont indiqué à Reuters avoir porté plainte.

Le coureur allemand Tony Martin a percuté samedi une pancarte sur laquelle était écrit “Allez Opi-Omi” (“Allez grand-mère”, dans un mélange de français et d’allemand), provoquant la chute de dizaines de coureurs.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Le préfet de police de Paris déplore de n’avoir pas été prévenu d’une démonstration du GIGN le 14-juillet

Remise des 20 premiers Véhicules de Commandement et de Transmission