sur

Visite Ministérielle : Gerald Darmanin au chevet de la gendarmerie en Haute-Garonne

Le ministre de l’intérieur était ce samedi 5 novembre en visite officielle en Haute-Garonne. Gérald Darmanin a inauguré une gendarmerie près de Toulouse avant de se rendre à Revel pour une table ronde avec les élus, destinée à finaliser la création de 200 nouvelles brigades d’ici 2027.

Un plan ambitieux

Le ministre s’est félicité d’avoir pu obtenir depuis 2 ans et demi des fonds pour rénover et reconstruire des gendarmeries et des commissariats : « Nous allons augmenter la cadence des rénovations » a affirmé Gerald Darmanin. « Nous allons bénéficier de 15 milliards d’euros pour reconstruire et recruter d’ici la fin du quinquennat ». 

Depuis 15 ans, tous gouvernement confondus, 500 brigades de gendarmerie ont été supprimées sur le territoire français. Gérald Darmanin veut relancer le service public de la sécurité et soulager les gendarmerie restantes. 

200 nouvelles brigades devraient donc voir le jour d’ici 2027. Pour le département de la Haute-Garonne, ce pourrait être de 2 à 4 gendarmerie créées. 

Lancement de la concertation

Ce samedi après-midi, le ministre de l’intérieur a retrouvé les élus de zone gendarmerie pour ouvrir la concertation sur le choix des villes à doter de nouvelles brigades.

Les élus sont invités à faire remonter leurs doléances auprès du ministère avant la mi-février 2023. . Gerald Darmanin annoncera en avril les sites choisis pour les premières ouvertures à l’été prochain.

Plusieurs types de brigades peuvent être envisagées : des locaux désaffectés à rénover, comme des anciennes casernes de pompiers ou des anciennes sous-préfectures, mais aussi des brigades mobiles dans un camping-car, des brigades équestres ou fluviales selon la configuration des lieux. Il faudra que les sites puissent accueillir les familles et permettent de scolariser les enfants facilement. 

La concertation devra aussi prendre en compte l’augmentation des populations et de la délinquance. 

Urgence en Haute-Garonne

C’est le cas en Haute-Garonne. La population y augmente de 1,4% chaque année. C’est 17000 nouveaux habitants par an. Et dans ce département 95% des communes, soit 578 villes, sont situées en zone gendarmerie. 

D’autre part, il y aurait entre 33000 et 35000 crimes et délits par an, selon le ministère de l’intérieur. Ce qui représente un progression de 5% par an de sollicitations pour les brigades de gendarmerie. 

SOURCE : France 3 OCCITANIE

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Roche-sur-Yon : les gendarmes n’auront pas à payer leurs factures salées de chauffage

Les deux jeunes alpinistes portés disparus en Savoie retrouvés morts