publi-reportage

VOL DE BIJOUX, QUE PEUT FAIRE LA GENDARMERIE ?

On dénombre à peu près 507 000 tentatives de cambriolage par an en France, soit une toutes les 90 secondes ! Sur 100 infractions, 90% sont des vols de bijoux. (Sources Insee -ONDRP-SSMSI 2017) et l’explosion du cours de l’or qui avoisine les 35 000 €/kg n’y est pas étrangère. Si vous êtes à votre tour victime d’une telle infraction, vous avez 48 h pour effectuer les démarches suivantes :

  • Appeler la Gendarmerie Nationale afin qu’elle constate l’intrusion et le vol
  • Déposer une plainte contre X
  • Envoyer le procès-verbal de plainte à votre assureur avec une déclaration détaillée des pièces manquantes.

Mais attention ! Les contrats multirisques-habitation, ne prendront en compte que la valeur « d’occasion » du butin dérobé, soit un prix d’adjudication en salle des ventes. À condition bien sûr, que vous soyez en mesure d’en apporter une preuve par des factures d’estimation et de propriété. Hélas, rares sont ceux qui ont en leur possession tout cela, surtout lorsqu’il s’agit de bijoux de famille hérités ou de cadeaux. Et combien avaient pensé avant cela, à faire une estimation par un expert qui soit recevable par les compagnies d’assurances ?

Sans parler que dans l’émotion, on oublie souvent de tout déclarer et peut-on seulement revenir ensuite sur une déclaration initiale ?

A priori non. Aussi, en ma qualité d’expert en bijoux et en pierres semi ou précieuses, je me propose d’apporter une certaine logistique aux victimes avant le dépôt de plainte. En regroupant et en classant toutes les informations relatives aux biens volés, afin de soulager le travail des brigades de gendarmerie.

Après le dépôt de plainte, je peux estimer, valoriser les bijoux dérobés, aider la victime dans la lecture des clauses de son contrat multirisques habitation, centraliser le tout en un seul document cohérent en vue d’un remboursement.

Mon intervention offre à chacune des parties, victimes, assureurs, gendarmerie, une lecture des faits, simple et
claire. Ainsi, la victime du vol ne sera pas punie deux fois en voyant son assureur refuser une indemnisation faute de preuves.

Titulaire du diplôme de gemmologiste de l’Institut National de Gemmologie, niveau II et de la certification ING diamant, droit des ventes, ventes aux enchères et douanes. J’ai également à mon actif, 25 années d’expérience en bijouterie/joaillerie auprès d’artisans et je bénéficie de 10 années d’expertise en valeur d’assurances, avant ou après sinistre. J’exerce en qualité d’expert auprès de commissaires-priseurs à Drouot à Paris et à Dame Marteau en province.

Ma fille est gendarme, je suis donc au coeur de ses tourmentes quand de tels actes se produisent. Une des raisons qui m’incite à vouloir aider les victimes, le service public et la justice, en leur apportant mon concours dans un travail rigoureux que je pratique avec passion.

Nathalie Vidal : 06 11 528 532
Retrouvez madame Vidal sur son profil Facebook https://www.facebook.com/profile.php?id=100013822812072

copyright article :Nathalie Abbou Vidal.
crédit photo Sudinfo.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *