dans

LOLLOL LoveLove

Il insulte Emmanuel Macron devant des gendarmes à Tahiti

Mêlé aux manifestants anti-nucléaire en face de l’aéroport de Tahiti samedi 24 juillet, un homme avait proféré des insultes envers le Président de la République, en présence des forces de l’ordre.

Malgré une interdiction de manifester par le haut-commissariat, 

mêlé aux manifestants anti-nucléaire en face de l’aéroport, un homme avait proféré des insultes envers le Président de la République, en présence des forces de l’ordre.

Malgré une interdiction de manifester par le haut-commissariat, le collectif d’associations du 17 juillet s’était réuni, de manière pacifique, devant l’aéroport, samedi avant l’arrivée du Chef de l’Etat Emmanuel Macron.

Alors qu’un important dispositif était déployé autour de l’aéroport, un élément extérieur au collectif est venu perturber le rassemblement. La gendarmerie est intervenue mais Oscar Temaru leur a demandé de quitter son terrain.

Le trouble-fête, qui lançait des insultes envers Emmanuel Macron, a finalement été interpellé. Il a été placé en garde à vue.

Ce lundi 26 juillet, le procureur a requis 8 mois de prison dont 4 avec sursis et 4 ans avec mandat de dépôt, 100 000 Fcfp d’amende, l’exécution de travaux d’intérêt général, d’une interdiction d’exercer une fonction publique pendant 3 ans.

L’homme est déjà connu de la justice. Il a été condamné à trois reprises pour rébellion et violence contre une personne chargée d’une mission de service publique, mais aussi pour trafic de stupéfiants.

Dans ses réquisitions, le procureur a souligné le risque que l’individu réitère. Il est jugé pour “outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique.”

Dans l’après-midi, l’homme a finalement été relaxé. Le procureur a fait appel.

SOURCE : TNTV NEWS

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

La section de recherche de la gendarmerie d’Angers démantèle un important trafic d’armes

Un garçon de 8 ans kidnappé par son père, le plan alerte enlèvement déclenché