sur ,

100 000 policiers et gendarmes mobilisés pour éviter les débordements du réveillon

« Les grands moyens pour le réveillon de tous les dangers ». 

C’est la fermeté exprimée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui a demandé aux préfets de prendre des mesures idoines pour lutter en « priorité » contre les « rassemblements non-autorisés » et les « violences urbaines » en particulier pendant cette nuit de la Saint-Sylvestre.

Les dispositifs de contrôle doivent être »visibles » dès l’entrée en vigueur du couvre-feu à 20h et consigne est donnée de concentrer l’action des forces de l’ordre « dans les centres-villes et les quartiers et les zones sensibles les plus sujets à ces phénomènes » précise le ministre, ajoutant  « il faut assurer l’affirmation de l’autorité de l’Etat en chaque point du territoire national ». 

Dans sa note, Gérald Darmanin demande également aux préfets de prendre « à chaque fois que possible » des « arrêtés d’interdiction de vente de combustibles dans des contenants transportables » ou « de vente d’alcool à emporter ». Il appelle aussi à mener des « opérations de contrôle et de sensibilisation » auprès « des revendeurs d’artifices » et à solliciter des réquisitions auprès des procureurs pour effectuer des « contrôles d’identité appropriés » et des « fouilles de véhicules » afin de « s’assurer de l’absence de transport d’éléments dangereux susceptibles d’être utilisés contre les forces de sécurité intérieure ».

Au sujet des « fêtes clandestines », la consigne est d’intervenir « dans les meilleurs délais », « dès qu’un rassemblement de ce type est signalé ». Outre la verbalisation des participants, « vous chercherez prioritairement à identifier les organisateurs », insiste le ministre. 

Les festivités du réveillon de la Saint-Sylvestre s’annoncent particulières cette année, en raison de l’épidémie de Covid-19

« Nous avons des consignes de tolérance zéro », a précisé sur franceinfo Rocco Contento, porte-parole du syndicat Unité SGP Police en Ile-de-France. 

S’il est interdit de déambuler dans la rue ou de se rassembler en extérieur pour célébrer le passage à 2021, il est toutefois possible d’inviter quelques amis ou membres de la famille chez soi, à condition qu’ils dorment sur place, couvre-feu oblige. Compte tenu de la situation sanitaire, les autorités recommandent de ne pas être plus de 6.

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

attaque gendarmerie de Dieuze

L’hommage de Christian Rodrigez

L’homme qui a tué trois gendarmes avait piégé sa voiture