sur

À Dinan, prison ferme pour des tirs de feu d’artifice visant les gendarmes

Orne. Il percute un gendarme : écroué dans l’attente de son procès

Ce mardi 4 janvier, la compagnie de gendarmerie de Dinan ( Côtes-d’Armor) signale que des incidents ont émaillé la nuit du Nouvel An, au cœur de la cité médiévale. Des gendarmes ont été visés par des tirs de mortier de feu d’artifice, « à deux reprises ». « Un gendarme a été blessé, victime d’un traumatisme sonore, nécessitant une incapacité temporaire de travail de quatre jours », détaille la gendarmerie.

Douze mois de prison ferme

Trois jeunes adultes ont été interpellés et placés en garde à vue pendant 48 heures, avant d’être déféré devant le procureur de la République de Saint-Malo, dimanche 2 janvier, et d’être incarcérés aussitôt, en attendant leur comparution immédiate, ce lundi 3 janvier. Le tribunal correctionnel a condamné les deux auteurs présumés, âgés de 22 et 23 ans, à des peines d’emprisonnement de 24 mois, dont 12 avec sursis. Le troisième prévenu a été relaxé.

Les gendarmes qui s’étaient constitués partie civile se sont tous vus accorder des dommages et intérêts, de 200 € à 1 000 €. À l’issue de l’audience, les deux condamnés ont été écroués à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc.

SOURCE : LE TELEGRAMME

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La gendarmerie alerte sur une nouvelle escroquerie sur internet

Les dealers écoulaient des sachets de cannabis “Haribeuh”