dans

Castex annonce un durcissement des peines contre les agresseurs de policiers ou gendarmes

Jean Castex a reçu lundi 10 mai, dans la soirée, les syndicats de police qui réclament une réponse pénale plus forte contre ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre. A l’issue de cette réunion à Matignon, le premier ministre, Jean Castex, a promis de durcir les peines contre les agresseurs de policiers ou de gendarmes.

Les possibilités de réduction de peine seront strictement limitées et la peine de sûreté sera portée à trente ans pour les personnes condamnées à la perpétuité pour un crime commis contre un policier ou un gendarme, déclare le premier ministre dans un communiqué.

Effectifs et moyens supplémentaires, budget en hausse constante : la sécurité des Français a été, est et demeure la priorité de ce quinquennat.

Pour mieux protéger ceux qui nous protègent, j’ai pris ce soir des engagements concrets devant les représentants de nos policiers. ↴

Les violences contre les forces de sécurité intérieure seront désormais des délits spécifiques plus durement réprimés, et le refus d’obtempérer, actuellement passible d’un an de prison et de 7 500 euros d’amende, sera puni plus sévèrement, ajoute-t-il.

Jean Castex déclare également que le ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, émettra une circulaire demandant aux parquets « une fermeté stricte lorsque les forces de l’ordre sont prises à partie, en demandant notamment le déferrement systématique et un jugement rapide des auteurs ».Le chef du gouvernement promet en outre la mise en place dès le 1er juillet d’un « observatoire de la réponse pénale » afin de vérifier l’exécution des peines.

SOURCE : LE MONDE

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Le meurtre d’Eric Masson: ce qu’on l’on sait des quatre suspects arrêtés

Important disposif de gendarmerie après un double meurtre dans une scierie près d’Alès : le tireur en toujours en fuite