sur

Cinq mois de prison pour avoir mis en joue deux gendarmes lors d’une intervention 

Un homme de 48 ans a été placé en garde à vue, jeudi 8 septembre 2022, « pour violence et outrage sur personnes dépositaires de l’autorité public », a indiqué le parquet de Bourges. Il a été condamné, ce samedi, à cinq mois de prison ferme.

Il lui est reproché d’être sorti de son domicile en braquant tour à tour deux gendarmes avec une arme de poing alors que ces derniers intervenaient pour un différend familial, à Savigny-en-Sancerre. Des insultes lui sont aussi reprochées.

Le quadragénaire a pu être maîtrisé par les deux militaires de la brigade de Sancerre qui ont été contraints de faire usage d’un taser. « Ils ont fait preuve d’un sang froid admirable, se félicite le capitaine Laurent Chauvet, commandant de la compagnie de Bourges. Les circonstances auraient pu justifier l’ouverture du feu par les gendarmes en état de légitime défense, avec les conséquences dramatiques que l’on peut imaginer. »

Les forces de l’ordre ont ensuite pu constater que l’arme, réelle, n’était pas chargée. L’homme a été déféré devant le parquet de Bourges pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Il a été condamné à cinq mois de prison ferme. Il a interdiction de détenir une arme pendant dix ans.

SOURCE : LE BERRY REPUBLICAIN

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LA GENDARMERIE ET LA POLICE RECHERCHENT DES EXPERTS EN CRYPTOMONNAIES

Une formation pour se préparer aux concours de la gendarmerie sans pression financière à Montpellier