sur

Gérald Darmanin réagit à la mort d’un gendarme dans une collision avec un poids lourd en Ardèche

Un gendarme d’une brigade motorisée est décédé dans l’exercice de ses fonctions, ce vendredi 20 janvier. Il est mort des suites d’un accident de la circulation impliquant sa moto et un poids lourd, à Saint-Priest (Ardèche). Le ministre de l’Intérieur a présenté ses condoléances.

En fin de matinée, ce vendredi 20 janvier 2023, un accident mortel de la circulation impliquant une moto et un poids lourd s’est produit dans la commune de Saint-Priest (Ardèche). Le motard, décédé, était un gendarme, en service au moment de l’accident.

Une enquête a été ouverte menée, pour l’heure, par les gendarmes de la communauté de brigades des Ollières-sur-Eyrieux, explique le Dauphiné Libéré.

Le ministre de l’Intérieur fait part de ses condoléances

Sur Twitter, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a réagi : « Très grande tristesse à l’annonce du décès, ce jour, en Ardèche, d’un gendarme motocycliste en service, à la suite d’un accident de circulation. Toutes mes condoléances vont à sa famille, ses proches et ses camarades. »

La gendarmerie nationale a aussi fait part de sa douleur et de son soutien à ses proches. Le gendarme qui a perdu la vie dans l’accident était affecté à la brigade motorisée (BMO) d’Aubenas, dans le Sud-Ardèche.

Le ministre du travail, Olivier Dussopt, originaire du département où a eu lieu le drame, a aussi réagi via un communiqué : « Toutes mes pensées vont à sa famille, ses proches, et à l’ensemble de ses camarades de la gendarmerie, qui peuvent compter sur ma sollicitude et celle du gouvernement dans cette tragédie. »

SOURCE : OUEST France

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UN ANCIEN HAUT GRADÉ DE LA GENDARMERIE, LE GÉNÉRAL PATRICK TOURON, VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR HARCÈLEMENT MORAL

Côte-d’Or. En état d’hypothermie, des élèves de la gendarmerie secourus après un bivouac