sur

Il s’enferme à Conforama, pille le magasin puis percute les véhicules des gendarmes à Saint-Nazaire…

Un jeune homme de 20 ans a été interpellé lundi 12 septembre, près de Trignac en Loire Atlantique, après une course-poursuite. La voiture pleine de télé, trottinettes et autres matériels.

Un magasin pour lui tout seul. C’est la soirée que s’est offerte, lundi 12 septembre, un jeune garçon de 20 ans, sans doute un poil trop audacieux. Quand l’alarme du magasin Conforama de Trignac a retenti pour la première fois, il est sorti tranquillement par la sortie de secours et n’a pas été repéré par la patrouille des gendarmes. Il aurait pu s’arrêter là, mais a préféré continuer ses emplettes et charger sa Renault Scenic de produits divers.

Preuve de sa grande confiance en lui, il a rapproché son véhicule qu’il avait pris soin de stationner sur un parking derrière la grande surface. Au terme de son dernier chargement de télés, caissons de basse, barre de son et trottinettes, les gendarmes n’étaient à nouveau plus très loin. Ils ont tenté de l’interpeller, mais le suspect a aussitôt pris la fuite.

Les gendarmes de Montoir-de-Bretagne ont commencé à le suivre en appelant du renfort. Leurs collègues du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Pornic ont apporté leur concours avant d’être percutés par le fuyard à Saint-Brevin. Le jeune garçon a repris le pont puis la nationale 171, mais à contresens jusqu’à Montoir-de-Bretagne, sur 4 km.

Il a fait demi-tour pour finalement s’arrêter, victime du matériel de crevaison des gendarmes, près de la zone commerciale où il était venu faire ses courses. Abandonnant Renault et butin, le jeune homme a été rattrapé par la patrouille à pied. Dans sa voiture, les gendarmes ont trouvé une cinquantaine d’objets. Le jeune homme, déjà condamné, a demandé un délai pour sa défense au tribunal correctionnel de Saint-Nazaire. Il a été placé en détention avant son jugement le 20 octobre.

SOURCE : OUEST France

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

EXCÈS DE VITESSE : UN PRÊTRE CONTRÔLÉ À PRÈS DE 200KM/H EN ISÈRE

Guerre en Ukraine. Un gendarme français parti combattre en Ukraine a été condamné pour désertion