dans

JO 2021 : sixième médaille d’or pour la France grâce à Jean Quiquampoix au tir rapide au pistolet à 25 mètres

Nouvelle médaille pour la délégation française, lundi, grâce à Jean Quiquampoix dans l’épreuve de vitesse du tir au pistolet 25 m.

Cinq ans après sa médaille d’argent aux Jeux de Rio, Jean Quiquampoix est allé chercher la médaille d’or au tir rapide 25 mètres lors des JO de Tokyo, lundi 2 août. Il s’agit de la 22e médaille pour la France, la sixième en or et la première de cette journée.

Deuxième des qualifications, Jean Quiquampoix, n°3 mondial, a pris l’avantage à mi-parcours, en réussissant un 5 sur 5 lors de ses 3e et 4e séries. Ses deux séries suivantes, à 4 sur 5, lui ont assuré un podium olympique. Restait alors deux passages pour monter sur la plus haute marche, avec le souffle du Cubain Leuris Pupo sur la nuque. 

Deux dernières séries brillantes

Quiquampoix a pu aborder ce final avec un point d’avance sur le champion olympique 2012 de la discipline. Il a relâché la pression d’entrée, avec un nouveau 5 sur 5 alors que le Cubain ratait deux fois. Un 4 sur 5 dans le dernier passage l’a propulsé vers le titre olympique, avant même le dernier tir de son rival. Le Chinois Yuehong Li, déjà médaillé de bronze à Rio, complète le podium.

Champion d’Europe junior à 16 ans, puis vainqueur de la finale de la Coupe du monde à Munich en septembre 2015, Jean Quiquampoix avait raflé l’argent en 2016 à tout juste 20 ans. Un mois avant les Jeux, le natif de Paris avait battu le champion olympique allemand Christian Reitz en finale de la Coupe du monde à Osijek, en Croatie. À 25 ans, ce Maréchal des Logis de la gendarmerie tient son titre olympique.

Source France Info

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Violences faites aux femmes : Gérald Darmanin annonce de nouvelles mesures

Val-d’Oise. le fuyard percute le véhicule des gendarmes