actualités société

Le GIGN arrête un suspect dans le Gers après la découverte d’un homme laissé pour mort dans la forêt

Un individu de 32 ans a été interpellé vendredi soir par l’antenne GIGN et la Section de recherches de Toulouse à Gimont, dans le Gers. Il aurait tiré au moins quatre balles avec un 357 Magnum sur un homme avant de le laisser pour mort en lisière de forêt de Bouconne. Il vient d’être incarcéré.

L’enquête aura été bouclée en sept jours. Vendredi soir, un important dispositif de gendarmerie est déployé à Gimont dans le Gers. L’objectif : procéder à l’arrestation d’un individu suspecté d’avoir tenté d’assassiner un homme de 35 ans, le vendredi 27 septembre.

C’est un automobiliste qui a trouvé une personne en sang et à moitié dénudée en lisière de la forêt de Bouconne, sur la commune de Lévignac. Elle venait de recevoir au moins quatre balles qui auraient été tirées par un Magnum 357.

Blessé au coude, à l’abdomen et à l’épaule, cet ancien rugbyman au physique impressionnant, a été pris en charge dans un état extrêmement critique. Il a été transféré en urgence dans un hôpital toulousain où les personnels soignants l’ont plongé dans un coma artificiel.

Les chirurgiens toulousains ont procédé à plusieurs opérations pour lui sauver la vie avec succès. Ce père de famille a pu alors être entendu par les enquêteurs de la Section de recherches (SR) de Toulouse. Il leur a donc confirmé ce qu’ils soupçonnaient depuis déjà quelques jours.

Le litige viendrait d’une dette sur fond de stupéfiants

Les gendarmes avaient en effet ciblé un individu. Celui-ci l’ignorait, mais il se trouvait sous surveillance depuis quelques jours par les personnels du Groupe d’observation et de surveillance (GOS).

Quand la victime a alors confirmé l’identité de son agresseur déjà localisé, une opération a été déclenchée par L’antenne GIGN de Toulouse et les enquêteurs de la SR. Ceux-ci ont ainsi pu débarqué à Gimont pour procéder à l’arrestation du suspect.

L’homme, âgé de 32 ans, ne serait pas connu pour un quelconque passé de délinquant. Selon nos informations, le litige s’inscrirait sous fond de dette liée à de la consommation de stupéfiants. La dette serait dérisoire au regard des conséquences. L’arme n’aurait, pour l’instant, pas été retrouvée.

La victime est un ancien adjoint de sécurité (ADS)

Présenté dimanche au juge d’instruction Fabrice Rives, le suspect, assisté par Me Joris Morer, a été mis en examen et écroué pour « tentative d’assassinat ». La victime quant à elle, reste toujours hospitalisée.

Les jours de ce père de famille, qui avait officié comme adjoint de sécurité (ADS) à Paris, ne sont plus comptés. Il aurait quitté la capitale pour tenter de se détacher de son addiction à la cocaïne.

Source La Dépêche
Reportage : Géraldine Jammet et Jean Cohadon
Lien : https://www.ladepeche.fr/2019/10/07/homme-retrouve-denude-et-en-sang-pres-de-toulouse-un-suspect-arrete-dans-le-gers,8464306.php
Photo : DDM, Nathalie Saint-Affre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *