dans ,

L’ex-compagne de Nordahl Lelandais porte plainte contre la gendarmerie

Celle-ci estime ne pas avoir été prise au sérieux par les gendarmes et que la mort de la petite Maëlys, en 2017 aurait alors pu être évitée.

L’ex-compagne de Nordahl Lelandais a annoncé son intention de déposer plainte à l’encontre de la gendarmerie nationale. Elle reproche de ne pas avoir été écoutée tandis qu’elle faisait part des menaces proférées par l’ancien maître-chien à son encontre.

Quatre alertes restées sans suite

La jeune femme de 39 ans estime que si ses appels à l’aide avaient entendu, le meurtre de la petite Maëlys aurait pu être évité: “Si la gendarmerie avait fait son travail, m’avait écouté, il aurait été mis en examen et ça l’aurait mis en difficulté (…) On aurait pu éviter cela, c’est certain. Je vais porter plainte. On va voir quatre fois une gendarmerie et non il n’y a rien. C’est inadmissible”, déplore-t-elle auprès de nos confrères de RTL.

“Il n’y a eu aucune enquête après ma plainte”, raconte encore la jeune femme au journal “Parisien”. “J’aurais préféré mourir à sa place. Savoir qu’un enfant est parti alors que vous auriez pu l’éviter, c’est très difficile.”

“J’aurais voulu faire mieux pour elle”

L’ex-compagne qui partagea la vie de Nordahl Lelandais jusqu’en 2016, confie qu’elle est dévastée par la mort de la fillette: “Maëlys, elle est dans mon coeur. Je n’ai pas pu présenter encore mes condoléances à sa famille. J’ai aussi un grand sentiment de culpabilité. Le sentiment de ne pas avoir tout fait pour elle. De ne pas être allée jusqu’au bout en empêchant Lelandais de nuire et en persuadant les gendarmes de sa dangerosité”, explique la jeune femme avant de conclure: “J’aurais voulu faire mieux pour elle”.

Source l’Express
Photo : France Info

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Une vingtaine de gendarmes sont surveillés pour leur radicalisation, un nombre en augmentation

Adieu aux Armes du général d’armée, Richard Lizurey