actualités sécurité

Morbihan : pour le colonel Esteve, « le trafic de stupéfiants gangrène le milieu rural »

Le colonel Pascal Esteve à la tête des gendarmes du Morbihan depuis le 1er août 2019 souhaite durcir le ton contre le trafic de drogue, les violences familiales et l’insécurité routière, principaux problèmes décelés dans le département. Un entretien à retrouver sur vos pages Ouest-France, dimanche 15 décembre 2019.

En cinq mois de résidence dans le Morbihan, le colonel de gendarmerie Pascal Esteve a pris la mesure des défis qui l’attendent. Insécurité routière, trafic de drogue et violences familiales sont les trois domaines dans lesquels la lutte se veut de plus en plus pressante : c’est en augmentation constante depuis le début 2019.

Pour lutter contre ces phénomènes, Pascal Esteve parie sur un véritable temps d’échange entre les gendarmes et les habitants, particulièrement en zone rurale où les services de l’État disparaissent petit à petit.

Les communes rurales sont de plus en plus exposées à des faits de délinquance, d’après cet ancien du GIGN à Cayenne (Guyane). C’est pour cela qu’il souhaite voir s’engager une participation citoyenne pour assurer la tranquillité des quartiers, en plus de la création de l’unité U-VIF 56 le 1er octobre 2019, consacrée au problème des violences faites aux femmes.

Le colonel évoque plusieurs pistes qui vont changer le fonctionnement de la gendarmerie morbihannaise, dès le mois de février 2020 : davantage d’opérations de nuit, et une plus grande mobilité sur le territoire.

Source : Ouest-France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *