dans

Nantes : un faux gendarme démasqué

“L’habit ne fait pas… la profession !”, ironise la gendarmerie de Loire-Atlantique. Les gendarmes ont interpellé, mardi 13 juillet, un homme âgé d’une cinquantaine d’années, qui se faisait passer pour l’un d’entre eux. Détenteur (légalement) d’armes et de tenues de gendarmes, il se disait “passionné” par le métier.

Il dupe sa compagne et ses voisins

Même sa compagne y croyait. En effet cet homme détenait une carte professionnelle de gendarmerie, un brassard de gendarme, et un étui de pistolet. A son domicile se trouvaient aussi des armes et des tenues de gendarmes. 

Il y a un peu plus d’une semaine, une femme découvre une sacoche abandonnée au Parc de Procé à Nantes. Elle y trouve à l’intérieur une carte professionnelle de gendarmerie ainsi qu’un brassard gendarmerie et un étui de pistolet. Alors que ces objets sont remis à la compagnie de gendarmerie de Nantes, la brigade de recherches est saisie de l’enquête. 

Et pour cause : il s’agit d’une carte contrefaite, où cet homme indique sa véritable identité. Les gendarmes partent donc interpeller ce quinquagénaire à son domicile. Ils y découvrent neufs armes détenues légalement, ainsi que des tenues de gendarmerie. Cet homme, passionné par la gendarmerie, “n’aurait, à priori, jamais tenté d’escroquer des personnes”, selon les gendarmes de Loire-Atlantique. Il a cependant dupé sa compagne et ses voisins sur son faux-métier.

Il devra par contre répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire de Nantes pour l’usurpation de qualité de gendarme (sachant qu’il a déjà été condamné pour des faits similaires en 2018).

SOURCE : France BLEU
Photo d’illustration : “Le Progrès”

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Jean-Valéry Lettermann, nouveau patron de la communication de la Gendarmerie

Rapport annuel de l’Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale 2020