actualités sécurité

Pandémie : Un milliard de masques commandés à la Chine

La France a commandé au total un milliard de masques. Dont 74 millions de FFP2, à la Chine dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. C’est ce qu’a appris France Info ce samedi 28 mars auprès de la Direction générale de la santé.

Pour les acheminer vers la France un pont aérien va être mis en place entre les deux pays avec 56 rotations. « Air France participe à ce pont aérien », confirme la compagnie aérienne, sans plus de précision.

Dans le détail, quatre vols seront réalisés chaque semaine grâce à des avions russes Antonov. Chaque vol permettra de ramener 18,3 millions de masques. Ces masques seront dans un premier temps concentrés en Chine dans les villes de Shenzhen et Shangai. En 48h, ils arriveront sur le sol français.

Fabrication de masques dans une usine en Chine pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Image d’illustration.

Ils seront à ce moment-là répartis dans les entrepôts de Santé publique France. Marolles (Loir-et-Cher), Blanquefort (Gironde), Vatry (Marne), Longueau (Somme), Allauch (Bouches- du-Rhône) et Champonnay (Rhône).

Une pénurie dans plusieurs secteurs

Depuis le début d’une crise sanitaire qui s’aggrave de nombreux secteurs les réclament. Les professionnels de santé ainsi que tous les salariés qui continuent de travailler au contact du public. Comme dans la grande distribution. Au sein des forces de l’ordre, ou encore dans les Ehpad. Tous réclament davantage de matériel pour se protéger de la contamination.

Faute d’un approvisionnement suffisant en masques, tous ceux qui en possèdent et qui ne les utilisent pas, sont invités à les donner pour ceux qui sont en première ligne de la lutte contre la pandémie, en attendant l’arrivée de ces nouveaux stocks promis par le gouvernement.

Relisez cet ultimatum lancé par les syndicats de police réclamant notamment des masques pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Source AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *