dans

Redon :Violents affrontements en cours à Redon après une tentative de fête illégale

INCIDENT – Des gendarmes tentent de déloger ce samedi 19 juin des participants à une fête organisée en pleine nuit près de Redon, en hommage à Steve Maia Caniço, mort noyé à Nantes il y a deux ans. Plusieurs blessés sont dénombrés parmi les forces de l’ordre et les fêtards.

Cela fait plusieurs heures que des affrontements ont lieu près de Redon, en Ille-et-Villaine, entre les gendarmes et plusieurs centaines de participants à une fête sauvage. Et ceux-ci sont violents, décrit la préfecture, selon qui “les forces de l’ordre sont confrontées à des individus violents qui refusent de quitter les lieux de ce rassemblement interdit” et “essuient des jets de cocktail molotov, boules de pétanque, morceaux de parpaings…”

D’après le bilan provisoire communiqué par la préfecture de Bretagne et d’Ille-et-Villaine, on dénombre cinq blessés parmi les gendarmes mobilisés, mais aussi du côté des participants, sans que l’on sache encore précisément combien.

Selon la presse locale, un jeune homme a eu une main arrachée au cours de ces affrontements. “Les gendarmes mobiles ont fait usage de grenades et de tirs de LBD”, a expliqué à LCI  Clément Lanot, journaliste indépendant présent sur place. Les blessés sont actuellement “pris en charge par les services de secours et les associations de protection civile, mobilisées sur place par le préfet”, a précisé la préfecture.

En réalité, un millier de personnes ont voulu se rassembler vendredi soir dans un champ près de Redon, dans le secteur de l’hippodrome selon France Bleu, pour y faire la fête et rendre hommage à Steve Maia Caniço, mort noyé à Nantes il y a deux ans, au cours d’une Fête de la musique interrompue par la police.

Source LCI

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric mis en examen pour “meurtre aggravé” sur son épouse

Rave-party à Redon : l’évacuation du site est terminée, onze gendarmes blessés, annonce le préfet