dans

SECURITE: MACRON ET DARMANIN EN DEPLACEMENT A MONTPELLIER

Objectifs maintenus pour les effectifs des forces de l’ordre

Le Président de la République confirme qu’il y aura davantage de bleus sur le terrain en 2022 qu’en 2017.10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sont prévus d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron. « Chaque circonscription de police aura plus de policiers à la fin du quinquennat qu’au début, sans exception ». Il a aussi annoncé la création d’une réserve de 30 000 hommes dans la police, tandis que celle de la gendarmerie « passera de 30 000 à 50 000 hommes ».

Enfin, une « école de guerre avec de la formation continue » sera créée à Montpellier et l’uniforme sera modernisé, avec le remplacement de la casquette par un calot.

Les caméras-piéton gagnent du terrain 

Il s’agit de l’une des mesures de la loi « sécurité globale » . Ces dispositifs fixés sur la tenue des agents seront généralisés cet été dans toutes les brigades, « puis un an plus tard pout tous les policiers ». Le président estime que ces outils vont « inhiber les gens violents » et « vont tout changer ». « Je peux vous garantir que quand vous vous savez filmé, vous réagissez différemment », veut croire le chef de l’Etat.

Pas de « violence systémique » selon Macron

Il avait employé l’expression « violences policières » en décembre mais pour la contredire aussitôt. Dans le Figaro, il affirme : « Il n’y a pas de violence systémique de la police, c’est faux ; il n’y a pas de racisme systémique de la police, c’est faux, pas plus qu’il n’y en a dans la gendarmerie ou au sein de l’État ». Il affirme que « certains syndicats ont voulu instrumentaliser ce débat ». Le Président fait remarquer que les vols avec violence, les cambriolages et les vols de véhicules ont reculé de 18 à 25 % depuis son arrivée au pouvoir en 2017. En revanche, il reconnaît une « forte augmentation » des violences sur les personnes, des violences intrafamiliales de 38 % et des violences sexuelles qu’il attribue à « la salutaire libération de la parole des victimes et la mobilisation des forces de l’ordre ».

Crédit photo AFP

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laissez une réponse
  1. Après le jugement rendu par la justice pour l’agression de policiers ayant frollé la mort après l’incendie de leur véhicule nous sommes perplexe sur la volonté du chef de l’état à prendre et faire appliquer plus de sévérité à l’encontre de la racaille noire blanche ou grise.
    Nous devons soutenir notre police et notre gendarmerie face au laxisme dont fait preuve la justice et nos gouvernants avec des mesurettes sans efficacité envers des individus qui sont prêt à tuer des  » flics  » qui les dérange dans leurs transactions de stup si Monsieur Macron a attendu 2021 pour agir alors qu’il avait annoncé des mesure en 2017 c’est en préparation de sa campagne de 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Mia retrouvée avec sa mère dans une usine désaffectée, la petite fille « en bonne santé »

Un jeune chauffard contrôlé à 226 km/h sur l’autoroute A57