sur

Un officier de gendarmerie relevé de son commandement et muté pour refus de vaccination

Un chef d’escadron commandant la compagnie de gendarmerie de Langon, en Gironde, a été sanctionné pour avoir refusé de se faire vacciner contre la covid. Il a été relevé de son commandement opérationnel et muté « sur un poste » sans « contact avec le public ». Une sanction qui reste extrêmement rare.

À la tête d’un effectif de 150 gendarmes, cet officier supérieur de 32 ans a été d’abord sanctionné de dix jours d’arrêt puis muté vers la Direction générale de la gendarmerie à Paris, « sur un poste où il n’est plus en contact avec le public » a indiqué la gendarmerie en Gironde, confirmant une information du journal Sud Ouest.

Depuis le 15 septembre, les gendarmes affectés sur le terrain ou au contact du public doivent être complètement vaccinés contre le Covid-19, selon une note de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Selon Sud Ouest, une nouvelle cheffe d’escadron de la compagnie de Langon a été nommée et prendra ses fonctions début janvier.

SOURCE : ORANGE/SUD-OUEST

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il insulte et mord un gendarme : cinq mois de prison ferme

Drogue : les gendarmes annoncent avec « regrets » la « fermeture » d’un point de deal