sur

Une centaine de gendarmes mobilisés pour la reconstitution judiciaire dans l’affaire Jubillar

Cagnac-les-Mines dans le Tarn sera complètement bouclé, mardi soir 13 décembre, en fin de journée.  

Dernier temps fort de l’année dans l’enquête relative à l’affaire Jubillar, la reconstitution judiciaire se déroulera le mardi 13 décembre 2022 à Cagnac-les-Mines (81). Principalement au domicile du couple Jubillar. Les juges d’instruction Audrey Assemat et Coralyne Chartier accumulent les pièces et les expertises depuis le 23 décembre 2020, date de l’ouverture de l’information judiciaire pour arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire.

Cédric Jubillar, seul suspect dans cette affaire, mis en examen et incarcéré pour meurtre par conjoint depuis le 18 juin 2021, clame toujours son innocence. Depuis l’été 2021, ses avocats multiplient les demandes de remises en liberté – toutes rejetées – jusqu’à irriter parfois les magistrats du pôle criminel de Toulouse.

Quel dispositif déployé ?

Une centaine de gendarmes ( mobiles, PSIG, brigades locales et cynophiles) devraient être déployés autour et dans Cagnac-les-Mines, pour éviter que la presse ou les curieux ne puissent s’approcher ou prendre des photos au téléobjectif. Un arrêté d’interdiction de survol devrait aussi être publié pour éviter que des drones ne survolent le secteur. Cagnac sera totalement bouclé.

Un dispositif est également prévu pour sécuriser le transport sur les lieux de Cédric Jubillar. L’ensemble des parties « sont conviées lors de cette reconstitution » soit entre 6 et 10 avocats de la défense et des parties civiles selon les présents ; mais aussi la direction d’enquête (la Section de recherches de la gendarmerie de Toulouse), un représentant du parquet de Toulouse en la personne de la vice-procureure Marie-Alix Cabot-Chaumeton, les deux juges d’instruction chargés du dossier, et évidemment le mis en examen. 

SOURCE : 100% RADIO

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La cour d’honneur de DGGN baptisée en hommage au colonel Arnaud Beltrame

A l’approche des fêtes, ne faites pas de cadeaux aux cambrioleurs