sur

Une gendarmerie alerte sur la redoutable arnaque au faux RIB dans le Nord

La gendarmerie d’Annœullin, dans le Nord, alerte sur le phénomène inquiétant de l’arnaque au faux RIB, en recrudescence. 

C’est un procédé redoutable face auquel les gendarmes d’Annoeullin, dans le Nord, alertent : l’arnaque au RIB. « Depuis quelques semaines, nous constatons une forte recrudescence d’escroqueries au faux relevé d’identité bancaire (RIB), appelées également fraude à l’Iban, préviennent-ils sur les réseaux sociaux. 

Cette arnaque n’est pas nouvelle et plusieurs mises en garde avaient déjà été lancées il y a quelques mois. Le but des escrocs utilisant cette technique est de se faire verser de l’argent par virement sur leur compte bancaire, en donnant un RIB frauduleux.

« Leur technique est simple et infaillible : créer de faux sites internet, de faux profils de réseaux sociaux, de fausses petites annonces afin d’appâter les gens et les arnaquer », expliquent les gendarmes.

Une fois leur victime entre leurs filets, ils fournissent alors un numéro Iban (International banking account number) afin de se faire payer par virement. 

C’est là que le piège se referme : une fois le virement effectué, l’annonce est supprimée, le profil de l’arnaqueur disparaît lui aussi et la commande n’est jamais livrée. 

Comment se protéger face à ces pièges ?

Les gendarmes d’Annœullin délivrent également quelques conseils pour se prémunir face à ces fraudes. « Il existe sur internet des sites afin de vérifier les coordonnés bancaires en saisissant l’Iban… et ce n’est pas parce qu’il a marqué « FR » sur l’Iban que celui-ci n’est pas frauduleux », expliquent-ils. 

Les gendarmes incitent à se méfier « des offres trop alléchantes » et ne pas hésiter à se déplacer pour voir un objet.

« Attention aux faux sites internet qui se retrouvent haut dans les moteurs de recherche : ce n’est pas forcément gage de fiabilité. Ne pas hésiter à consulter les avis d’autres consommateurs sur internet », enchaînent les forces de l’ordre.

Enfin, ce n’est pas parce qu’une personne sur les réseaux sociaux envoie une photo de sa pièce d’identité que son profil est vrai : « La personne a peut-être trouvé ou volé cette pièce d’identité et a créé un faux compte au nom de celle-ci ».

SOURCE : ACTU.fr

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rodéos urbains : ce moyen quasi infaillible pour traquer les délinquants !

Incendies: Une femme de 68 ans reconnaît être à l’origine d’une vingtaine de départs de feu