dans

Vous pouvez signaler les points de deals à la police et à la gendarmerie

Vous avez repéré un point de deal de stupéfiants près de chez vous ? Dans votre immeuble ? Désormais, vous pouvez faire un signalement à la police ou à la gendarmerie.

Un pas de plus vers la lutte anti-drogues ? Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin annonce la possibilité pour chaque citoyen de signaler à la police ou à la gendarmerie un point de deal près de chez lui.

Une fois ces signalements effectués, soit sur moncommissariat.fr en zone police, soit sur http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/contacts/signaler-un-trafic-de-stupéfiants  en activant Ma brigade numérique, en zone gendarmerie, ils seront transmis aux forces de l’ordre qui pourront lancer les investigations nécessaires. 

Dans l’Hérault, des dizaines de points de vente de stupéfiants sont recensés, principalement dans des cités comme à Montpellier, à la Mosson, le Petit Bard-la Pergola, Saint-Martin, Figuerolles, notamment à la cité Gély, quartier de Montaubérou, la Croix d’Argent, la Rauze, l’Aiguelongue, etc., mais, également à Béziers, Sète, Lodève, Clermont-l’Hérault, Pézenas, Lunel, Agde, sur fond de règlements de comptes et d’expéditions punitives.

Cette plateforme police et gendarmerie devrait permettre de briser l’omerta de locataires et de témoins qui subissent des trafics de drogue et qui ont peur de les signaler, par crainte de représailles, comme on l’a vu dernièrement aux Hauts de Massane, à Montpellier. « Des dealers n’hésitent pas à faire preuve de violences et d’intimidations sur des familles, voire des enfants, d’où l’urgence de signaler des lieux récurrents de trafics, mettez-vous bien en tête qu’en faisant ces signalements, vous ne faites pas de délation, mais, bel et bien preuve de civisme », insiste un officier de police de la Sécurité publique de l’Hérault.

SOURCE : ACTU.fr

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Le général Rodriguez rend visite aux gendarmes blessés à Percy

Quinze mois de prison ferme après une course folle avec les gendarmes dans l’Allier