dans ,

Bleuet de France se mobilise

Source Gendinfo

Comme chaque 11 novembre, le Bleuet de France lance sa campagne d’appel aux dons.  Mais contrairement aux autres années, en raison de la pandémie, cette collecte est exclusivement numérique. Les fonds récoltés lui permettront de poursuivre ses multiples actions au profit des militaires blessés, des pupilles de la Nation ainsi que des victimes d’actes de terrorisme.

Le symbole de sacrifices

Symbole du sacrifice d’une génération mais aussi de la vie, le bleuet devient donc en outre, dès 1916, l’emblème de la souffrance des blessés de guerre. Suzanne Lenhardt, infirmière-major à l’hôpital militaire des Invalides, et Charlotte Malleterre, décident alors de confectionner des insignes en tissu pour qu’ils puissent être vendus par les soldats infirmes et, ainsi, leur fournir un petit revenu.

Placée sous l’autorité de l’Office national des anciens combattants des victimes de guerre (ONACVG) depuis 1991, l’Œuvre nationale du Bleuet de France prend aussi en compte l’ensemble des conflits, s’attachant à soutenir les victimes de guerre, les pupilles de la Nation ainsi que les victimes d’actes de terrorisme.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Faux démarcheurs de calendriers : mise en garde

Darmanin : «Il y a une mauvaise répartition entre police et gendarmerie