actualités sécurité

Coronavirus ARDECHE: des brigades de gendarmerie fermées au public pour maintenir l’activité

Pour faire face à la propagation du coronavirus, et afin de maintenir son activité, le groupement de gendarmerie de l’Ardèche a décidé de fermer, jusqu’à nouvel ordre, l’accueil de certaines brigades au public.

Ces dispositions ont déjà été prises dans le Nord du département.

Ainsi à Saint-Agrève, l’accueil sera assuré par Le Cheylard ; à Vernoux-en-Vivarais, l’accueil sera assuré par Lamastre ; à Saint-Félicien, l’accueil sera assuré par Satillieu ; et à Andance et Serrières, l’accueil sera assuré par Annonay.

« Pour la population l’impact est moindre, indique le groupement, les brigades concernées par ces fermetures accueillant en effet le public uniquement sur une ou deux journées par semaine ».

Toujours selon le groupement, « en cas de contamination avérée dans une brigade accueillant le public, cette unité devra donc être confinée. Ainsi, par cette mesure, une autre brigade du secteur pourra prendre le relais ». La population ne sera donc pas contrainte d’effectuer plusieurs dizaines de kilomètres pour déposer une plainte ».

Des mesures similaires vont être prises sur l’ensemble des compagnies du département. Un affichage est mis en place dans les brigades concernées pour alerter la population.

Le groupement de gendarmerie de l’Ardèche précise enfin qu’avec la brigade numérique, et en cas de situations non-urgentes uniquement, vous pouvez contacter un gendarme, 24h/24 et 7j/7, depuis chez vous, avec votre ordinateur ou votre téléphone portable, via le site de la gendarmerie nationale ou sur leurs réseaux sociaux.

Concernant le territoire de la compagnie de gendarmerie du Teil, les mesures vont débuter à compter de ce lundi 6 mars.

Ainsi, aux Ollières-sur-Eyrieux et au Pouzin, l’accueil sera assuré par La Voulte-sur-Rhône.

Pour la compagnie de Largentière, dans le Sud-Ardèche : À Ruoms, l’accueil se fait à Vallon-Pont-d’Arc ; à Saint-Paul-le-Jeune, l’accueil se fait aux Vans et à Antraigues-sur-Volane, l’accueil se fait à Aubenas.

SOURCE : LE DAUPHINE LIBERE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *