actualités sécurité

Drôme : à 240 km/h pour semer les gendarmes, il tombe en panne d’essence

Plus rapides que les gendarmes à leurs trousses, deux hommes ont été arrêtés car leur voiture est tombée en panne d’essence durant leur course-poursuite. 

Le 30 novembre dernier sur l’A7 en direction de Saint-Étienne, un homme a été pris en chasse par un véhicule de gendarmerie. Ce garagiste stéphanois roulait à 206 km/h sur l’autoroute, écrit le Dapuhiné Libéré.

À bord de sa Mercedes Classe C 63 AMG, le suspect a alors appuyé sur le champignon pour essayer de semer les forces de l’ordre à 240 km/h et a réussi à les distancer. Les gendarmes ont poursuivi leurs recherches et sont tombés 60 kilomètres plus loin sur le véhicule, garé sur la bande d’arrêt d’urgence, en panne d’essence. 

Selon le quotidien, les hommes en bleu ont alors retrouvé deux hommes sur les sièges arrière leur expliquant que le conducteur avait pris la fuite. Les enquêteurs ont pu établir que ces deux hommes étaient bien le conducteur et le passager.

Ils seront poursuivis pour “grand excès de vitesse en récidive, refus d’obtempérer aggravé de la mise en danger d’autrui et transformation d’un véhicule portant atteinte au dispositif anti-pollution”, conclut le Dauphiné. 

Source : Le Dauphiné Libéré

One Reply to “Drôme : à 240 km/h pour semer les gendarmes, il tombe en panne d’essence

  1. je ne suis malheureusement pas étonné de cela !! mais notre institution a évoluée et pas toujours ds le bon sens , il est aujourd hui certain que le travail effectué par certains gendarmes n est pas celui attendu ! vous allez me dire : mais vous les vieux !!! mais a une certaine epoque nous traitions jusqu aux procedure de cheque sans provusion etc et les demandes meme pour des problemes de voisinage etaient traités les « tournées de communes » nous permettaient de connaitre tout le monde , ce qui nous permettait de recueillir du renseignement !! meme les voleurs , de faire la tournée chez les retraités qui etaient aussi de bons agents de renseignements , nous connaissions les elus locaux les administratifs du fait qu « cette epoque » cela nous permettait d avoir du papier ! des photocopies !!! etc etc ….nos journées ne se terminaient jamais a l heure prévue !!!quand des collegues avaient « besoin d un coup de main  » tout le monde repondait présent vraiment dommage que cela avec une ameliorations des moyens en materiels et personnels n existe plus et combien de gendarmes qui vont quitter l institution ds les trois procahines années ???? environ 50 000 !! combien seront formés pour les remplacer et…dans quelles ecoles ??? bien dommage cela en attendant en ce cas peut etre qu il a de la chance ! cette dame aussi !!!!! bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *