dans ,

Essonne : arrêtés pour tentative d’homicides sur des gendarmes

Il y a quelques jours, le mercredi 15 janvier dernier, une opération judiciaire de grande ampleur a été menée par la compagnie de gendarmerie de Palaiseau sur le territoire des communes de Ballainvilliers et de Longpont-sur-Orge, afin d’interpeller plusieurs personnes mises en cause pour des tentatives d’homicides sur agents de la force publique et des violences.

Ces faits s’étaient produits le 15 décembre 2019. Une rixe violente avait éclaté devant un établissement de la commune de Ballainvilliers entre des clients. Plusieurs protagonistes de la bagarre foncent ensuite au volant de leur véhicule sur des clients, tentant de les écraser.

Mis en fuite par une patrouille de gendarmerie, ils percutaient alors volontairement un véhicule de gendarmerie, manquaient d’écraser un militaire du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Palaiseau.

C’est uniquement grâce au geste héroïque d’un gendarme adjoint volontaire qu’un autre militaire est extrait de la trajectoire du véhicule des mis en cause. Deux militaires sont blessés au cours des faits et subiront des interruptions temporaires de travail de 15 et 21 jours, alors que cinq clients de l’établissement sont blessés au cours de la rixe.

Dans les jours et semaines qui ont suivi ces événements, les investigations minutieuses de la brigade de recherche de Palaiseau ont permis d’identifier et de localiser trois personnes impliquées dans ces faits.

Ce sont plus de 70 gendarmes qui ont été mobilisés sur le terrain le mercredi 15 janvier, dont les pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Palaiseau et d’Evry, de la gendarmerie des transports aériens d’Orly, un hélicoptère des forces aériennes de gendarmerie et des enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Palaiseau.

Au cours des perquisitions conduites le 15 janvier 2020, les gendarmes ont découvert des centaines de vêtements et des chaussures de sport volés dans un magasin de l’arrondissement de Palaiseau, un véhicule volé au mois de décembre dans les Haut-de-Seine et un dispositif de culture de cannabis industriel dans un container.

Déferrés au tribunal judiciaire d’Evry le 17 janvier 2020, les mis en cause ont été placés sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une ouverture d’information judiciaire.

Source : Le Républicain de l’Essonne.
Photo : gendarmerie de l’Essonne.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Un gendarme en intervention fauché par un automobiliste

Les militaires défavorables à la réforme des retraites

Les militaires défavorables à la réforme des retraites