sur

Le « camion-scanner », cette nouvelle méthode des gendarmes pour contrôler les véhicules

Les gendarmes disposent d’un nouvel outil pour lutter contre les trafics. Un « camion-scanner » qui peut détecter la drogue dans les véhicules lors des contrôles routiers, d’après France 3 Centre Val de Loire.

C’est peut-être le début d’une révolution dans le domaine des contrôles routiers.

Vendredi 1er juillet, une opération a été menée par des gendarmes et des douaniers sur une aire de l’A71, entre Saint-Amand-Montrond et Bourges (Cher). Avec une spécificité : l’utilisation d’un « camion-scanner », a constaté France 3 Centre Val de Loire. Un matériel de pointe, dont on dénombre seulement deux exemplaires en France, qui peut détecter à distance la drogue dans les véhicules.

« En clair, on fait simplement de grosses radiographies de véhicules ou de containers », explique un agent des douanes auprès de France 3 Centre Val de Loire. Lors du scanner, les moindres détails des véhicules sont explorés. Si une « anomalie d’images » est détectée, les gendarmes procèdent à une fouille, ce qui permet de gagner un temps considérable. En temps normal, la fouille d’un poids lourd peut prendre plusieurs heures. Grâce au camion-scanner, cette durée est réduite à quelques minutes seulement.

« On peut traverser 25 centimètres d’acier »

Au-delà du gain de temps, ce nouvel outil se révèle surtout très fiable et particulièrement efficace. « On peut traverser 25 centimètres d’acier. Donc même si les trafiquants mettaient quelque chose d’opaque devant pour qu’on ne puisse pas voir à l’intérieur, on arriverait à percer, selon le même agent des douanes. Même si un contrevenant utilisait du plomb, que les ondes ne parviennent pas à traverser, ça attirerait forcément nos soupçons et alors on irait voir. C’est imparable ! »

Parmi les « prises » des gendarmes et des douaniers mobilisés ce 1er juillet, lors de cette opération suivie par France 3, quelques grammes de cannabis ont été retrouvés dans la voiture d’un automobiliste contrôlé en excès de vitesse. Le dispositif pourrait être à nouveau utilisé sur cet axe reliant Paris et Clermont, sur lequel les trafics illicites sont fréquents.

Source France 3 Centre Val de Loire

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

«Un certain fantasme de l’uniforme» : l’arnaqueuse se faisait passer pour une gendarme sexy sur Internet

Une cagnotte de la Fondation Maison de la Gendarmerie pour la famille de Jérôme Favier