dans ,

Le cybergendarme pris dans la toile du Dark Net

le cyber-gendarme pris dans la toile du Darknet

Pour avoir vendu des informations confidentielles, un gendarme spécialisé est mis en examen depuis juin. Révélations sur ce nouveau ripou du Dark Net.

Shoint, c’est sous ce nom qu’un adjudant d’une quarantaine d’années se faisait surnommer sur le Dark Net(1). Faisant encore partie administrativement des effectifs du C3n, ce cyber-enquêteur, suite à la suspension de ses fonctions et sa mise en examen le 21 juin dernier, a présenté sa démission.

Soupçonné d’avoir vendu des informations sensibles, au point de freiner les enquêtes dont il avait la charge, la justice lui reproche moultes autres infractions.

Ecroué, il a été libéré sous contrôle judiciaire le 9 octobre.

Retrouver le récit de cette histoire, soit sur le site Internet du Parisien, soit dans son édition papier. Bonne lecture !

(1) Dark Net : versant caché et non réglementé d’Internet.

Source : Le Parisien.
Photo : DR.

A lire aussi sur notre site :
Des données sur les personnels de la Gendarmerie dévoilées sur le site internet de Vetigend

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0
Mort d'Elisa Pilarski : le chef des gendarmes de l'Aisne démissionne

Mort d’Elisa Pilarski : le chef des gendarmes de l’Aisne démissionne

Christophe Castaner annonce le retrait immédiat de la grenade la plus puissante