dans

Le tournage d’un film X interrompu par les gendarmes

On imagine les gendarmes du peloton autoroutier de Salon-de-Provence il y a une quinzaine de jours, lorsqu’ils ont pris leur service avec pour mission de sillonner l’A7. Ils devaient avoir des images de poids-lourds, de marchandises en tête. Car c’est bien pour lutter contre les vols de fret qu’ils sont partis en mission, ce jour-là. À mille lieues de se représenter ce qu’ils allaient trouver sous les pins de l’aire de Sénas, (Bouches-du-Rhône) alors en travaux.

Quand les forces de l’ordre arrivent, en effet, sur place, une caméra est en train de tourner. Et voilà ce qu’elle filme : un homme et une femme, sur une table de pique-nique. Non pas en train de casser la croûte, mais en pleins ébats.

Des ébats immortalisés par un cameraman. Il y a aussi un maquilleur qui a poudré les acteurs avant le clap. Bref, une petite équipe d’amateurs, organisée et outillée comme des pros et qui avait privatisé, sans autorisation, l’aire de Sénas.

Devant les gendarmes, les membres du groupe ont reconnu qu’ils avaient l’intention de publier la vidéo sur une plateforme de films pornographiques. Un petit manège interdit sur la voie publique qui, des bancs d’une aire d’autoroute, va les conduire sur les bancs du tribunal. L’équipe de tournage sera en effet jugée pour exhibition sexuelle.

SOURCE : France BLEU PROVENCE

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

COVID 19: CONTRÔLES RENFORCÉS DES CE WEEK END

Une automobiliste interpellée après avoir fraudé 449 fois un péage