actualités

Les femmes des forces de l’ordre en colère se rassemblent le 11 novembre à Paris

C’est par un communiqué de presse que nous avons été informés de cet appel à la mobilisation par l’association FFOC (Femmes des forces de l’ordre en colère). Elles invitent à manifester à Paris, place des Bleuets de 20h à 21h, pacifiquement et en silence. Ainsi, toutes les personnes désireuses de rendre un hommage aux personnes mortes durant la première guerre mondiale.  Mais pas que ! En effet, leur démarche va plus loin. Elles réclament des moyens et un changement d’attitude de la part des dirigeants et pouvoirs politiques.

Les premiers mots choisis par le collectif des FFOC sont assez forts et rassembleurs.


Rassemblement en la mémoire des anciens combattants de la Première Guerre Mondiale, en l’hommage de ceux morts ou blessés pour la France sur les champs de batailles et en soutien aux militaires français encore en activité ou retraité.

Et le communiqué de presse de se poursuivre ainsi :

Rassemblement en l’Honneur des militaires français. A l’occasion de la commémoration du 11 Novembre, nous avons décidé de nous rassembler en silence pour apporter notre soutien aux militaires français, en activité, retraités, réservistes, blessés ou mort pour la France ainsi qu’à leurs familles. Ce rassemblement fait suite à la décision du Président Emmanuel Macron qui refuse d’organiser un défilé militaire lors des Commémorations du 11 novembre 2018, centenaire de l’Armistice, « pour ne pas froisser l’Allemagne »

La suite du texte ne fait pas que résumer une action, mais situe les raisons de cette manifestation.

Nous désirons, par notre rassemblement silencieux, par le dépôt de gerbes de fleurs et de bougies rappeler la douleur des familles ayant perdu leur proche lors d’une intervention militaire, accompagner nos militaires et leurs familles suite à une blessure ou subissant le Syndrome Post Traumatique (TSPT). Ainsi que soutenir ceux qui sont encore en activité et qui subissent les restrictions toujours plus drastiques du Ministère des Armées rendant notre armée de plus en plus faible et transformant nos hommes et femmes en chair à canon.

Le problème du logement des militaires de l’opération Sentinelle n’a pas été oublié du collectif.

Puis, elles s’attaquent enfin aux fausses promesses, aux attentes nombreuses, tant des militaires que des forces de l’ordre en général. Aux problématiques liées au Syndrome post traumatique que rencontrent de nombreux militaires français, mais également gendarmes et policiers. Elles expriment tout haut, ce que beaucoup pensent tout bas en parlant des  problèmes de budget.  Aux problèmes de logement dénoncés il y a peu, par notre confrère, le journal « Le Conscrit ». Celui-ci, par des témoignages directs et des photos à l’appui, a pu mettre en lumière une vraie crise du logement des militaires de l’opération Sentinelle.

Retrouvez l’article ici : https://leconscrit.com/point-de-situation-sanitaires-insalubres-pour-nos-soldats-sentinelle/31/10/2018/

Pour la présidente des FFOC, Aurélie Laroussie. Se faire entendre et être reçue par C. Castaner. 

Voilà leur but ultime. Enfin pouvoir aborder avec les politiques, les problématiques des forces de l’ordre. Elles dénoncent déjà depuis longtemps ceux-ci, sans toutefois avoir été entendues.  Elles persistent à demander une audience par le Ministre de l’intérieur, Christophe Castaner.

Une urgence de les recevoir. Mais il faut à présent aller au-delà.

Il est plus que temps Monsieur le Ministre de faire cet acte essentiel et simple. D’accueillir les femmes de vos soldats, policiers, gendarmes et militaires et d’écouter leurs revendications. Cessez de les caresser dans le sens du poil en envoyant lettre sur lettre. Il est temps de joindre la parole aux actes. Après quatre lettres de promesses de le faire, de combler ce fossé qui se creuse. Car les promesses faites par votre prédécesseur sont restées lettre-morte et ont aggravé la situation. D’ailleurs, à ce stade, et tant qu’à y être, nous vous suggérons ceci :
– Nous vous proposons, avec toute l’humilité requise, mais la fermeté que la situation exige, d’inviter vos homologues de la Justice et des Armées à cette entrevue. Ce ne sera pas de trop.

Il est des urgences politiques, mais surtout humaines qui n’attendront plus !

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse ci-dessous, avec le plan d’accès pour rejoindre la manifestation :

Crédit photo RTL