sur

Près de 800 kilos de résine de cannabis et 140 kilos de cocaïne saisis dans la région de Nantes

La drogue stockée dans des garages

C’est l’aboutissement d’une enquête qui débute à l’automne dernier. Dès le départ, la justice se doute qu’il s’agit d’un très, très gros trafic. Une cellule d’enquête nationale est créée. La cocaïne et la résine de cannabis sont achetées en grandes quantités puis stockées près de Nantes dans des garages et des véhicules remisés dans des box.

Et pour écouler l’argent de la drogue, tout un système de blanchiment est mis en place : avec des investissements dans des commerces, l’achat et la revente de voitures et de montres de luxes, de meubles et des voyages.

200 gendarmes mobilisés

Ce mardi 31 mai, une opération d’envergure est lancée : 200 gendarmes interviennent simultanément en Loire-Atlantique mais aussi en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France. 15 personnes sont arrêtées. Lors des perquisitions autour de Nantes, les enquêteurs saisissent : 791 kilos de résine de cannabis, 138 kilos de cocaïne, 250.000 euros en espèces et sur des comptes en banque, mais aussi des produits de luxe : des voitures, des montres, du mobilier et des vêtements.

Jusqu’à 30 ans de prison

Sur les 15 personnes interpellées, 9 hommes et 4 femmes âgés de 29 à 61 ans, 11 sont mises en examen pour trafic de stupéfiant, importation de stupéfiants en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment. 5 ont été placées en détention provisoire et 6 sous contrôle judiciaire. Elles risquent de 10 à 30 ans de prison, indique le parquet de Rennes, en charge de l’affaire.

SOURCE : France BLEU

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Orne : 33 ans après, un homme avoue avoir tué sa compagne

Jean-Luc Mélenchon critique la police après la mort d’une femme lors d’un contrôle, Gérald Darmanin lui répond