sur

Projet Réseau Radio du Futur : 900 millions d’euros pour passer policiers, gendarmes et pompiers de la 2G à la 5G

Le ministère de l’Intérieur a annoncé un plan d’investissement de plus de 900 millions d’euros pour moderniser les technologies de communication utilisées par les services de police, de gendarmerie et des pompiers.

Airbus et Capgemini, qui ont remporté l’essentiel de ce gigantesque appel d’offres, vont donc être chargés de mettre en place le Réseau Radio du Futur (RRF) annoncé en 2017. Les systèmes de communication des policiers, pompiers et gendarmes datent en effet des années 1990 et sont aujourd’hui largement dépassés.

Une modernisation très attendue

Lors de l’annonce de ce plan de modernisation en 2017, cela faisait déjà longtemps que les communications des différents services du ministère de l’Intérieur étaient obsolètes. Le nouveau réseau, qui leur permettra de passer de la 2G (!!!) à la 4G, puis rapidement à la 5G, devrait donc représenter un considérable bond en avant. En effet, le service, prévu pour équiper rapidement au moins 300 000 fonctionnaires, ne va pas simplement proposer de meilleures performances, mais aussi et surtout de nouvelles fonctionnalités.

En effet, si les technologies utilisées actuellement sont similaires, les outils ne sont pas toujours les mêmes en fonction des secteurs. Forces de l’ordre et secours ne peuvent donc pas toujours communiquer efficacement. De plus, ce matériel vieillissant ne permet pas l’envoi de données trop lourdes qui peuvent pourtant être importantes, comme une vidéo, une géolocalisation ou certaines données médicales. Autant de défauts qui devraient être corrigés avec l’arrivée du RRF. Selon le calendrier établi par le ministère de l’Intérieur, ce nouveau réseau devrait être opérationnel et utilisé à partir de 2024.

Des industriels français et européens sélectionnés

Cet énorme plan d’investissement devrait cependant rester majoritairement en France, puisque les principaux industriels retenus sont des champions nationaux du secteur. Ainsi, le constructeur européen Airbus et le cabinet de conseil français Capgemini ont remporté l’essentiel de l’appel d’offres. Ils seront chargés de l’architecture et de l’intégration du réseau ainsi que de la sécurisation des communications. Le RRF passera ensuite par les antennes de Bouygues Telecom et d’Orange pour la couverture sur tout le territoire, et aura même la priorité par rapport à leurs autres clients pour pouvoir être opérationnel quelle que soit la situation.

Airbus prouve ainsi qu’il ne fait pas que des avions : sa division dédiée à la création de ce type de réseaux compte pas moins de 1 200 salariés et en a déjà développé dans plus de 80 pays. Mais peu d’entre eux étaient aussi ambitieux et modernes que le RRF. Un responsable de cette branche chez Airbus a ainsi déclaré qu’à la complétion du projet, la France serait l’un des pays les plus avancés au monde en matière de modernisation des réseaux sécurisés.

SOURCES : LES ECHOS/ MINISTERE DE L’INTERIEUR

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vol de voitures : vaste coup de filet dans toute la France

Robert Hendy-Freegard

GENDARMES AGRESSéS DANS LA CREUSE : LE SUSPECT BRITANIQUE REMIS AUX AUTORITES FRANCAISES