sur

Sécurité et justice : les programmes de Macron et Le Pen comparés

Présidentielle 2022

Les deux finalistes de l’élection présidentielle proposent un renforcement des effectifs de police et de gendarmerie. Si Emmanuel Macron insiste sur la sécurité « du quotidien », Marine Le Pen mise de son côté sur une répression plus ferme de la délinquance.

Dans le programme d’Emmanuel Macron

Eléments recueillis dans le projet : « Emmanuel Macron avec Vous »

       – Achever le doublement de la présence des forces de l’ordre sur la voie publique et le déploiement de 200 nouvelles brigades de gendarmerie.

  • – Doublement de la présence des forces de l’ordre dans les transports aux moments critiques.
  • – Triplement de l’amende contre le harcèlement de rue.
  • – Constituer une Force d’action républicaine (forces de sécurité, magistrats, équipes éducatives, etc.) pour rétablir en urgence l’ordre dans les quartiers en crise.
  • – Amendes forfaitaires pour les « délits qui empoisonnent le quotidien ». Elles pourront être prélevées directement sur les revenus.
  • – Pour les mineurs délinquants, la possibilité d’un encadrement par des militaires.
  • – 8 500 magistrats et personnels de justice supplémentaires d’ici 2027.
  • – Dépôt de plainte en ligne pour certains délits (piratages de carte bancaire, vols…) sans plus avoir besoin d’aller au commissariat.
  • – Privation de droits civiques pour les auteurs de faits à l’encontre des dépositaires de l’autorité publique.
  • – Poursuite de la fermeture des associations et des mosquées radicales, des écoles clandestines, de l’expulsion de prêcheurs radicalisés, du contrôle des financements étrangers.
  • – Un « filtre anti-arnaques » pour les internautes qui naviguent sur un site potentiellement piégé.
  • – Recrutement de 1 500 cyberpatrouilleurs et mise en place d’un numéro de téléphone de conseil et d’accompagnement.

Dans le programme de Marine Le Pen

Eléments recueillis dans le programme : « M La France » – Expulsion systématique des clandestins, délinquants et criminels étrangers.

  •       – Installation de la sécurité partout et pour comme priorité du quinquennat.
  • – Rétablissement des peines planchers pour que tout criminel ou délinquant ait une sanction.
  • – Suppression de toute possibilité de réduction et d’aménagements de peine, en particulier pour les violences contre les personnes.
  • – Instauration d’une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre.
  • – Accélération des procédures judiciaires avec le doublement du nombre de magistrats.
  • – Inscription des harceleurs de rue au fichier des délinquants sexuels.
  • – 85 000 places de prison en 2027.
  • Mise en place d’une peine de perpétuité réelle.

SOURCE : LE DAUPHINE libéré

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Hautes-Pyrénées : comment reconnaître ces faux billets qui circulent dans le département ?

Cyberarnaque : un gendarme reçoit une convocation pour pédopornographie signée de son nom