Loire : un voleur de cuivre s'électrise et plonge la moitié de la ville dans le noir
actualités brèves société

Un important réseau de drogue démantelé

Un important réseau de trafiquants de drogue a été démantelé dans la Drôme par les gendarmes le mardi 9 juin dernier. Le coup de filet a permis de saisir cocaïne et d’héroïne. Une douzaine de personnes a été interpellées.

Le groupement de gendarmerie de la Drôme a été « très actif sur ce dossier, » a expliqué Alex Perrin, procureur de la République de Valence. Le groupement de gendarmerie  « qui suivait les intéressés depuis plusieurs mois et qui mardi a lancé une opération très lourde avec 130 gendarmes et des policiers.

les interpellations aboutissent à des déferrements devant le juge d’instruction puisque nous avions ouvert une information judiciaire sur ce trafic dès le mois d’octobre, trafic dont nous avions détecté toute l’importance et la structuration. »

Grosse saisie

Les douze personnes interpellées sont essentiellement de jeunes hommes de 20 à 25 ans, originaires du quartier de Fontbarlettes, à Valence.  Lors des perquisitions, les gendarmes ont mis la main sur 6 kilos d’héroïne, sur 200 grammes de cocaïne et sur une importante somme d’argent liquide qui s’élevait à près de 140.000 euros. Trois armes et des voitures de luxe ont également été saisies par les forces de l’ordre lors de cette opération. Une information judiciaire avait été ouverte en octobre 2019.

Une organisation pyramidale 

Pour le Procureur de la République, l’affaire est exceptionnelle en raison de « la durée du trafic, du type de produits, de la quantité écoulée et la structure (du réseau). » Le trafic, qui durait depuis près de 18 mois, concerne des quantités importantes de produits stupéfiants : «  jusqu’à 10 kilos d’héroïne et de cocaïne étaient écoulés par mois ». « Entre 150 et 200 kilos de drogues dures auraient été écoulées, pour deux tiers de l’héroïne, et de la cocaïne pour le reste, » selon le Procureur de la République. Environ 300 consommateurs ont été identifiés. C’est un jeune homme âgé de 23 ans qui est soupçonné d’être à la tête de l’organisation, de type pyramidale, centrée autour d’une famille. Particularité de cette organisation: une centrale d’appels avec des portables dédiés aux commandes et d’autres aux livraisons de drogues. Le trafic qui s’établissait dans la Drôme, s’étendait aussi aux départements voisins de l’Ardèche, du Gard, du Vaucluse ou encore de l’Isère.

Source France 3 Auvergne Rhône Alpes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *