dans

Un réseau de travail dissimulé dans le BTP démantelé, 5,2 millions d’euros confisqués

SOURCE : GENDinfo

Gendinfo.fr

Quatorze personnes soupçonnées d’être impliquées dans un réseau de blanchiment d’argent en Île-de-France et dans le Pas-de-Calais ont été interpellées. Huit ont été mises en examen, dont sept écrouées.

Il aura fallu neuf mois aux enquêteurs de la Section de recherches des transports aériens (SRTA) et à ceux de la Cellule de lutte contre le travail illégal et la fraude du groupement du Val-d’Oise (CELTIF 95) pour mettre un terme à un réseau de travail dissimulé dans le BTP et son blanchiment en bande organisée.

Mardi 6 avril, une centaine de gendarmes de la région Île-de-France, appuyée par quatre équipes cynophiles, ont interpellé quatorze individus soupçonnés d’appartenir à ce groupe.

Les gendarmes ont permis de mettre en lumière un réseau tentaculaire et organisé de blanchiment de capitaux occultes, via des acquisitions immobilières et des flux à l’international.

5,2 millions d’euros saisis

Une fois que les éléments de preuve ont été suffisamment nombreux, le 6 avril donc, une opération judiciaire d’envergure est lancée, à la fois en Île-de-France et dans le Pas-de-Calais. Avec le concours de l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc), 3,6 millions d’euros de biens immobiliers sont saisis.

De plus, les militaires mettent la main sur huit véhicules de luxe, 1,3 million d’euros sur des comptes bancaires, ainsi que des espèces. Soit une prise représentant pas moins de 5,2 millions d’euros au total. 

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Un jeune chauffard contrôlé à 226 km/h sur l’autoroute A57

gendarme dans la rue patrouillant

2 FRANÇAIS SUR 3 CONSIDÈRENT QUE LA SITUATION S’EST DÉGRADÉE