dans ,

Arnaque à l’emploi : la gendarmerie alerte

La gendarmerie de l’Indre reçoit chaque semaine une dizaine de plaintes liées à des arnaques internet, qui ces derniers temps, se focalisent sur une thématique de fausses offres d’emploi.

« Le principe est simple : si une offre paraît trop belle pour être vrai, et qu’elle parait sur le Bon Coin ou le réseau Facebook, alors c’est qu’il y a un problème », annonce le major Christophe Fasquelle, chef du centre d’opération et de renseignements de la gendarmerie de l’Indre.

Les arnaqueurs publient sur les réseaux ou des sites d’annonce, des offres d’emploi avec de hauts salaires. « Ils commencent à engager le dialogue, ils annoncent qu’ils envoient un chèque pour les avances sur frais. » Des chèques au montant là encore alléchants : 500 € pour acquérir du matériel, ou comme avance. Et c’est là que tombe l’arnaque. « L’arnaqueur demande en échange que lui soient renvoyés 150 ou 200 € via une carte PCS. »

Modèle de carte PCS – image d’illustration

Ces cartes bancaires prépayées sont le nouvel outil d’arnaque, après les mandats cash. Chacun peut en effet acquérir en bureau de tabac de quoi recharger ces cartes de paiement qui sont ensuite utilisables par n’importe qui. « Et bien évidemment, le chèque tant attendu est toujours faux », conclut le major Fasquelle.

Chacun est donc invité à la plus grande prudence concernant ces offres d’emploi qui ne couvrent que des arnaques. « La meilleure adresse pour trouver un emploi reste Pôle emploi », rappelle le gendarme.

Source : La Nouvelle Republique.fr

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Un véhicule dans la gendarmerie de Vauvert incendié

«Capitaine Marleau» revient avec deux inédits