sur

Christophe Carlier couronné du prix du roman de la gendarmerie pour «Un prénom en trop»

L’écrivain raconte l’histoire de Rebecca, une jeune femme sans histoire harcelée pendant des mois par un inconnu et qu’un gendarme vient secourir.

Le Prix de la gendarmerie nationale, qui récompense une œuvre littéraire mettant les gendarmes à l’honneur, a été décerné hier 3 mars à l’écrivain Christophe Carlier pour son roman Un prénom en trop, édité chez Plon. Christophe Carlier, déjà lauréat en 2012 du prix du Premier roman avec son polar L’Assassin à la pomme verte (éditions Serge Safran), raconte dans une romance au vitriol l’histoire de Rebecca, une jeune femme sans histoire harcelée pendant des mois par un inconnu et qu’un gendarme vient secourir.

L’œuvre a été sélectionnée «quasiment à l’unanimité» par un jury présidé par Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie, et composé de gendarmes, de journalistes et d’écrivains, tels Maxime Chattam, Françoise Bourdin ou Éric Delbecque, précisent les éditions Plon.

Source Le Pandore et la Gendarmerie/Gendarmerie nationale

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un gendarme de la Garde républicaine arrêté alors qu’il menaçait les passants

Actions des marins corses en soutien à Yvan Colonna