dans

Corrèze : nouvelle organisation du travail de la gendarmerie

Ce jeudi 16 septembre, en visite à Ussel puis à Tulle, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu’une nouvelle organisation du travail des gendarmes allait être expérimentée en Corrèze. Alerté par le président de l’association des maires de Corrèze Jean-Jacques Dumas sur “la nécessité à réorganiser la gendarmerie sur les territoires qui ont tendance à devenir désertiques, à repenser la gendarmerie dans les territoires très ruraux”, le ministre a indiqué que cette réorganisation était en cours et qu’elle passait par les nouvelles technologies. “Il faut que les gendarmes soient connectés et puissent venir chez les habitants, ou dans les communes”, a-t-il expliqué tout en assurant qu”il n’y aura aucune fermeture de brigade”.

Les gendarmes iront prendre les plaintes sur place

C’est le général Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie,  qui a expliqué la philosophie de cette réorganisation : “Nous voulons avoir des gendarmes dehors, au plus près de l’événement. Nous avons un outil qui permet  aux usagers de ne plus se déplacer, c’est le gendarme qui vient à eux avec son ordinateur portable. C’est un modèle de contact plus plus. Le gendarme doit être dehors, ne pas rester toute la journée devant son ordinateur à la brigade”, a-t-il indiqué aux maires.

Concrètement, cette expérimentation qui a déjà commencé dans une dizaine de départements et qui se tiendra en Corrèze dans les semaines à venir, s’articulera autour de rendez-vous. “Nous développons des outils pour que les gendarmes puissent tout faire en mobilité, a-t-il décrit. Le gendarme vient soit en mairie, soit directement chez la personne qui a besoin de déposer plainte par exemple. Il suffira de prendre rendez-vous. L’ordinateur dont les gendarmes vont être équipés permet de tout faire en mobilité, tous les actes pourront être faits de cette manière.”

La nouvelle organisation pourrait même aller plus loin via un “camping-car” de la gendarmerie. “On peut imaginer un camping-car de la gendarmerie qui effectuera sa tournée dans les campagnes les plus éloignées et où les gens pourront venir porter plainte…”

Il n’y aura aucune fermeture de brigades 

« On a arrêté de fermer des brigades, a ajouté le général. Les gendarmes habitent au coeur des communes sur lesquelles ils veillent. Les gendarmes habiteront toujours en brigade. Ce modèle-là n’est pas remis en cause, ce sont les nouvelles mobilités que nous voulons instaurer. Il va falloir que les gens changent leurs habitudes.”

SOURCE : LA MONTAGNE / Crédit photo France3

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Pascal Porri, membre présumé de la bande du “Petit Bar” interpellé à Porto-Vecchio

Des pieds de cannabis déposés devant la gendarmerie de Cérilly dans l’Allier