sur

Défilé du 14 juillet 2022 : 

le programme en détail :

        « Partager la flamme ». C’est thème du défilé militaire du 14 juillet 2022. Cette année, l’Ukraine et les pays européens du flanc Est seront à l’honneur. 

« Partager la flamme », fait référence au lien armée – Nation, à la flamme de la Résistance incarnée par Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération décédé l’an dernier, et à la flamme olympique à l’occasion des Jeux olympiques de Paris 2024.

Dans un contexte international marqué par la guerre en Ukraine, le gouverneur militaire de Paris, le général Christophe Abad, souhaite que ce défilé souligne « l’impératif de solidarité stratégique auprès de nos partenaires européens sur le flanc Est ».

Le défilé à pied sera ouvert par les nations étrangères invitées, dont des pays frontaliers à la Russie, suivi des troupes françaises récemment déployées sur le flanc Est de l’Europe. Cette édition 2022 est également l’occasion de faire découvrir au plus grand nombre les matériels roulants et volants des armées, ainsi que les unités mobilisées au cours des derniers mois.

Pour ceux qui ne pourront être présents pour partager cette flamme, il sera possible de suivre l’avancée du défilé sur les réseaux sociaux du ministère des Armées : Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn.

En savoir plus

Dès 10 heures, le défilé militaire sera ouvert par l’arrivée du Président de la République, avenue de Friedland. Il sera accueilli par le général d’armée Thierry Burkhard, chef d’état-major des armées (CEMA), accompagné du général de corps d’armée Christophe Abad, Gouverneur militaire de Paris (GMP).

Quinze minutes après, les honneurs seront rendus au Président de la République, place de la Concorde, par les 1er et 2e régiments d’infanterie (RI) de la Garde républicaine. 

Sur place également :  la Première ministre, Élisabeth Borne, le ministre des Armées, Sébastien Lecornu et le chef d’état-major particulier du président de la République, l’amiral Jean-Philippe Rolland.

A 10h20, place à l’évènement. La Marine nationale ouvre le défilé avec deux formations musicales : le Bagad de Lann-Bihoué et la Musique des équipages de la flotte afin de célébrer les 70 ans d’existence du Bagad. Sous le format d’une aubade de 12 minutes, les deux musiques évolueront sur la place de la Concorde et interprèteront cinq morceaux issus du répertoire militaire et populaire. 

Le défilé aérien, commandé par le général de division aérienne Louis Pena, débutera dès 10h34. Il se présentera en deux phases distinctes. Ouvert par les aéronefs, il laissera ensuite place aux troupes à pied, avant de reprendre sous la forme d’un défilé d’hélicoptères (11h35).

A 10h43 le défilé des troupes à pied sera ouvert par neuf pays : l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie. Ces nations seront suivies par des soldats français projetées dans le cadre des missions de réassurance sur le flanc est de l’Europe. Un choix significatif puisque la guerre continue de faire rage en Ukraine depuis l’invasion russe du 24 février.

Une fois les troupes à pieds passées, suivis de la seconde partie du défilé aérien par les hélicoptères, place aux troupes motorisées, commandées par le général de division Emmanuel Gaulin, à 11h35. 

Dix minutes après, le régiment de cavalerie de la Garde républicaine défilera.

le tableau de clôture est prévu peu après 11h avec une programmation en cinq tableaux qui symbolisera la contribution des forces armées aux talents académiques, grâce à ses lycées et maisons d’éducation, mais aussi aux talents sportifs avec son « Armée des Champions ».

Pour les gendarmes participeront :

  • L’EOGN,

L’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale  

L’École de gendarmerie de DIJON

Le COMCYBERGEND : ou le Commandement de la gendarmerie dans le cyberespace, face à une cybercriminalité croissante

Le 1er et 2ème Régiments d’infanterie de la Garde Républicaine ainsi que le Régiment de cavalerie 

– Le CNFSR  

Installé à Fontainebleau depuis 1967, le Centre national de formation à la sécurité routière est l’un des deux centres spécialisés de l’école de gendarmerie de Fontainebleau. 

  • Les FAGN : 

Au sein du ministère de l’intérieur, les forces aériennes de la Gendarmerie nationale (« FAGN » ou « FAG ») sont chargées des missions de sécurité publique sur l’ensemble du territoire national ainsi que des missions de secours et d’intervention en milieu spécialisé (mer, montagne). 

Source Le Pandore et la Gendarmerie

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Assassinat de deux professeurs dans les Hautes-Pyrénées : 70 gendarmes et le GIGN engagés dans des recherches

DOUBLE MEURTRE DE POUYASTRUC : LA GENDARMERIE DIFFUSE UN APPEL À TÉMOINS