sur

En Charente-Maritime, les gendarmes se lancent dans le e-commerce

« C’est un moyen de créer un lien différent et de proximité. On ne deviendra pas Amazon », sourit le commandant Sébastien Letellier en charge de la communication au sein du groupement de gendarmerie de la Charente-Maritime. Ses membres viennent de lancer leur propre boutique en ligne sous l’égide d’une association. L’idée ? Proposer à la vente les rondaches du groupement. Ces écussons circulaires portés sur les uniformes des forces de l’ordre sont très prisés des collectionneurs, assure le commandant Sébastien Letellier : « Chaque groupement ou compagnie possède sa rondache, elle participe à un fort sentiment d’appartenance. Des rondaches peuvent aussi être éditées à l’occasion d’événements ou de commémorations. Nous envisageons d’en créer une avec le Stade rochelais ou pour célébrer le tricentenaire de six de nos brigades dans le département ».

Un projet de salle d’audition pour les mineurs

Les gendarmes n’entendent pas pour autant tirer profit de ces broderies. Les fonds récoltés par l’association seront reversés à des associations caritatives ou financeront du matériel. « Nous avons pour projet de créer une salle d’audition pour les mineurs victimes, une salle Mélanie, à Tonnay-Charente. Ces fonds pourraient nous permettre le financement de certains ameublements. Actuellement, les enfants sont auditionnés à l’hôpital. C’est bien dans le cadre d’une prise en charge globale. Mais pour des faits anciens, cela peut être vécu comme une contrainte d’y retourner », abonde le commandant Sébastien Letellier.

SOURCE : LE PARISIEN

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Gironde : un chasseur braque un automobiliste avec son arme

Sept voleurs présumés au butin de 870 000 euros interpellés par les gendarmes