dans , ,

EncroChat :un vaste trafic de stupéfiants démantelé, 590 kg de résine de cannabis saisis

Normandie : un gendarme percuté volontairement par un chauffard en fuite

SOURCE : Gendinfo.fr

Le démantèlement du réseau de communication chiffrée EncroChat continue de porter ses fruits. Le dernier coup de filet en date revient aux sections de recherches de Nancy et de Reims, qui ont interpellé, le 25 janvier dernier, dans trois départements du Grand Est, quatre individus soupçonnés d’être impliqués dans un vaste trafic de résine de cannabis en provenance d’Espagne. Dans le même temps, le principal suspect a été arrêté par les autorités espagnoles. Tous les cinq ont été mis en examen. 590 kg de résine de cannabis ont notamment été saisis, représentant plus d’un million d’euros à la revente.

Quatre interpellations en France et une en Espagne

Pour mener à bien les interpellations programmées dans les départements de la Marne, de Aube et de la Meuse, les enquêteurs des S.R. de Nancy et de Reims sont renforcés par les militaires du groupe d’observation et de surveillance et de l’antenne GIGN de Reims. Quatre individus, deux hommes et deux femmes, âgés de 25 à 50 ans, sont appréhendés et placés en garde à vue.

Simultanément le principal suspect, originaire de la Meuse, est arrêté en Espagne par la Guardia Civil, en exécution d’un Mandat d’arrêt européen (MAE).

Mis tous les cinq en examen à l’issue de leur garde à vue, trois des mis en cause ont été placés en détention provisoire, dont l’homme interpellé en Espagne, qui « pourrait être remis aux autorités françaises au cours des prochaines semaines », indique le communiqué de la JIRS de Nancy. Les deux femmes, l’une officiant comme nourrice et l’autre étant la compagne du principal suspect, ont été placées sous contrôle judiciaire.

SOURCE : GENDinfo

Gendinfo.fr

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Prise d’otages près de Lyon : les braqueurs s’emparent d’un stock d’or

Un chien trouvé agonisant, sauvé puis adopté dans une caserne de gendarmerie