sur

Harcèlement moral : une enquête ouverte contre l’ancien commandant du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale

Cet ancien patron de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, à la retraite depuis l’été 2022, est accusé d’avoir exercé un management brutal auprès de ses équipes.

Une enquête pour « harcèlement moral » a été ouverte le 27 décembre 2022 à l’encontre du général Patrick Touron, ancien commandant du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) et ancien membre de la police technique et scientifique (PTS) en gendarmerie, et cela après un signalement de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Général médiatique et reconnu, mais dont le comportement était très critiqué en interne, Patrick Touron, est décrit par un officier de la gendarmerie, sous couvert d’anonymat, comme un homme clivant au fonctionnement népotique. Il « écartait tous ceux qui ne courbaient pas l’échine devant lui », indique cette source.

Plusieurs mois avant sa retraite, une enquête interne avait été ouverte en toute discrétion par la gendarmerie nationale. Selon les informations de franceinfo plusieurs personnes avaient été entendues. Ces témoignages ont été jugés suffisamment crédibles pour que le patron de la gendarmerie en personne signale les faits à la justice.

Les investigations ont été confiées à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN).

SOURCE: FRANCE INFO/LE PARISIEN

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hérault : la Gendarmerie recrute … des chiens

UN ANCIEN HAUT GRADÉ DE LA GENDARMERIE, LE GÉNÉRAL PATRICK TOURON, VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR HARCÈLEMENT MORAL