dans

Hommage au soldat Maxime Blasco : Emmanuel Macron nomme le caporal-chef officier de la Légion d’honneur

Un hommage national au caporal-chef Maxime Blasco, tué le 24 septembre lors d’un combat contre des jihadistes au Mali. s’est tenu ce mercredi 29 septembre à l’hôtel des Invalides, à Paris, en présence du président Emmanuel Macron.

La mémoire de Maxime Blasco, caporal-chef du septième bataillon de chasseur alpin de Varces (Isère) tué au cours “d’une opération de reconnaissance” au Mali, est honorée mercredi 29 septembre aux Invalides, à Paris. “Sergent Maxime Blasco, au nom de la République française, nous vous faisons officier de la Légion d’honneur”, a déclaré Emmanuel Macron ce mercredi, lors de cet hommage national. Le président de la République était accompagné par le Premier ministre, Jean Castex, et la ministre des Armées, Florence Parly. Avant son entrée dans la cour des Invalides, le cortège funéraire a traversé le pont Alexandre-III, comme le veut la tradition.

“C’était un vrai héros.”

C’est ainsi que le général Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef de La revue Défense nationale qualifiait Maxime Blasco quelques jours après l’annonce de sa mort. Le soldat français avait été plusieurs fois décoré pour ses faits d’armes. Il avait ainsi reçu la médaille militaire le 18 juin dernier. En 2019, le caporal-chef avait sauvé deux soldats après le crash de leur hélicoptère dans le désert du Sahel, avant de parvenir à quitter les lieux en s’accrochant, à la force de ses bras, à un autre appareil, alors qu’il était blessé.

Un mariage à titre posthume.

La compagne de Maxime Blasco, mère de son fils de 8 ans, a fait part de son souhait de porter le nom de son conjoint. Elle devrait effectuer, dans les prochains jours, une demande de mariage posthume auprès d’Emmanuel Macron. “C’est un désir que l’on avait ensemble. Je veux le faire pour honorer sa mémoire (…) Ce sera une fierté”a-t-elle déclaré à divers médias. Seul le président de la République a le pouvoir d’accéder à sa demande. Celle-ci doit être justifiée par des circonstances graves, et la preuve que la personne décédée avait l’intention de se marier.

Les parents de Maxime Blasco ont témoigné de leur fierté et de leur douleur devant les caméras de France Télévisions. “Il était droit et plein d’amour”, confie sa mère. “Il ne supportait pas le fait qu’on dise qu’il est courageux ou que c’est un héros. Une fois, il m’a dit : ‘Si ça t’arrange, j’en suis un, mais pour les autres, j’ai fait mon métier'”, ajoute son père, les larmes aux yeux.

Source France Info/AFP

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Alpine A110 : la Gendarmerie aurait commandé 36 exemplaires

Un ex-gendarme, soupçonné d’être un tueur en série, retrouvé mort