dans ,

HOMMAGE NATIONAL

Ce lundi 28 décembre, une cérémonie en hommages aux trois gendarmes tués à Saint-Just (Puy-de-Dôme) a été organisée à Ambert. Un écran géant avait été déployé.

A 13h45, les familles des gendarmes sont arrivées sur place où se trouvait déjà une foule importante. Le silence s’est fait, puis la Marseillaise de la Garde Républicaine a retenti.

Peu avant 15 heures, les cercueils des 3 gendarmes ont été acheminés sur le lieu de l’hommage, place Charles de Gaulle,

où attendaient Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, Florence Parly, ministre des Armées, et le général Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale. 

Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, a tenu un discours pour rendre hommage à ces hommes tombés en intervention : “ Cette tragédie touche toute la Nation et c’est la Nation qui pleure la perte de ses 3 fils. Trois vies sacrifiées pour en sauver une autre”, a martelé Gérald Darmanin. ” Ils ont accompli leur devoir. Ils sont tombés comme ils ont vécu, en gendarmes, en soldats de la République, fidèles à l’engagement de leur vie.” Il s’est ensuite adressé aux familles des victimes : “Soyez fiers de Cyrille, de Rémy et d’Arnaud, fiers de leur engagement pour la France, pour la justice, fiers des valeurs qui les guident : patriotisme, loyauté, solidarité. Fiers de leur courage et de leur sacrifice.” 

Des remises de médailles ont eu lieu à titre posthume. Trois légions d’honneur ont été remises, 2 médailles militaires, 3 médailles de la gendarmerie nationale, 3 médailles de la sécurité intérieure. 

L’adjudant-chef Bertrand Boyon, blessé lors de l’intervention qui a coûté la vie à ses collègues, a été fait chevalier de la Légion d’honneur. Il a reçu la médaille de la gendarmerie nationale ainsi que la médaille d’or de la sécurité intérieure.

Ensuite un entretien privé des familles avec les ministres a été organisé. 

Trois livres de condoléances, un pour chaque gendarme, ont été mis à disposition des habitants. 

Des obsèques privées sont prévues.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

“Rien n’a été fait” : l’ex-épouse du tueur des trois gendarmes avait alerté les autorités

Trois soldats français tués en opération au Mali